«

Juin 17 2020

Quelles sont les meilleures solutions pour sécuriser sa piscine ?

Si vous possédez une piscine privée, vos enfants attendent probablement avec impatience les premiers rayons de soleil pour y piquer une tête. Must absolu de la saison estivale, elle n’est pourtant pas sans danger. Petit point sur les quatre dispositifs homologués pour sécuriser au mieux votre piscine.

abri de piscine

1. L’abri de piscine

Possédant de multiples avantages, c’est le dispositif à privilégier. L’abri piscine bloquera l’accès et protégera totalement votre bassin. Devenue infranchissable, votre piscine conservera toutes les qualités de son eau (maintien de la température, propreté, prévention des risques d’évaporation).
Qu’il soit en bois, en verre, en plastique ou en métal, l’abri pour piscine doit impérativement suivre la norme NF P90-309. Selon votre budget et le modèle de votre piscine, trois types d’abris existent.

Les abris plats: manuels ou automatiques, les abris plats télescopiques protégeront subtilement le bassin et les personnes.
Les abris bas: coulissants tout en restant très facile d’utilisation, ils sont parfaits pour conserver une belle vue sur l’extérieur.
Les abris hauts et semi-hauts: pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur, vous n’aurez pas besoin de le désinstaller pour vous baigner. Votre bassin ne sera plus réduit à un usage ponctuel puisque vous pourrez en profiter toute l’année. Ces abris télescopiques restent maniables, et peuvent donc se replier à tout moment.

D’autres modèles sont également proposés à la vente par les spécialistes tels que Aladdin Concept.

abri de piscine

2. Les bâches et les couvertures de piscine

Que vous optiez pour une bâche ou une couverture, celle-ci doit être rigide. Répondant à la norme NF P90-308, personne ne doit pouvoir pénétrer dans l’eau en se glissant dessous, et elle doit rester fixement attachée si quelqu’un chute dessus. D’installation manuelle ou électrique, ces dispositifs abordables sont peu pratiques, puisqu’il faut couvrir votre bassin après chaque baignade.

3. L’alarme de piscine

Si les alarmes périmétriques (rayons infrarouges) permettent de détecter les chutes en créant un périmètre sécurisé autour du bassin, les alarmes immergées (ondes acoustiques), quant à elles, signalent la présence d’une personne dans l’eau. Reliés à une application mobile, certains modèles offrent la possibilité d’une surveillance distancée. Faciles et accessibles à tous les budgets, elles n’empêchent pourtant pas la chute de se produire, se déclenchent parfois pour une petite balle tombée dans l’eau et demandent à être réactivées en permanence. Les alarmes doivent être conformes à la norme NF P90-307.

4. La barrière de piscine

Là encore, la barrière doit répondre à plusieurs critères. Ses barreaux doivent être judicieusement espacés et sa hauteur doit être suffisante pour qu’un enfant ne puisse ni y passer la tête, ni l’escalader. En bois, en acier ou en verre, elle protège votre bassin en l’encerclant. Approuvée par la norme NF P90-306, elle doit obligatoirement bloquer l’accès à tout enfant de moins de 5 ans. Onéreuse et peu esthétique, son système de verrouillage, bien que complexe, n’empêchera pas les plus malins de la contourner.

Article sponsorisé