Archives de la Catégorie : Bâtiment

Sep 20 2017

7 Innovations technologiques qui vont révolutionner l’avenir du BTP

Nous vivons dans un monde qui évolue sans cesse et ces dernières années, très rapidement ! Nous avons l’opportunité de voir actuellement l’émergence de nombreuses technologies, qui viennent révolutionner la plupart des secteurs d’activité, il y a 30 ans c’était l’ordinateur, puis l’internet, aujourd’hui nous sommes entré dans l’ère de la robotisation, des matériaux intelligents et des objets connectés. Le progrès qui accompagne ces nouvelles technologies est colossale et il apporte de multiples avantages dans le secteur du bâtiment et des travaux publics : réduction des coûts, rapidité et précision des opérations, sécurité renforcée sur les chantiers, optimisation de l’organisation du travail… Les arguments en sa faveur abondent et ne manquent pas. Le monde de demain sera bouleversé par de nombreuses inventions mais, pour l’heure, faisons un tour d’horizon des sept innovations technologiques qui semblent bien partie pour révolutionner l’avenir du BTP.

1. Les engins de chantier « verts »

C’est le cas, par exemple, de la nouvelle pelleteuse conçue par le constructeur suédois Volvo. L’objectif : répondre à la demande de respect de l’environnement tout en perfectionnant les équipements. L’EX2, c’est son nom, a été présentée le 16 mai dernier et a la particularité de ne rejeter aucune pollution dans l’atmosphère grâce à ces deux batteries lithium-ion de 38 kWh. Autres arguments de poids en sa faveur : une nuisance sonore réduite à son maximum (qui est rendu possible de par sa structure totalement électrique) et un entretien moindre comparé à un engin équipé d’un moteur à combustion. Les engins de chantier « verts » sont donc promis à un bel avenir, de par leur vertu éco-responsable et aussi, de par leur coût d’exploitation, qui s’avère plus bas qu’un engin traditionnel. Cependant les prix des engins de TP électriques neufs restent assez élevés. Par conséquent, l’achat du matériel de BTP d’occasion reste encore l’option la plus rentable privilégiée par la plupart des sociétés du secteur.

2. Les robots constructeurs

Nous avons déjà eu des robots de démolition télécommandés qui sont présents depuis quelques années avec notamment Brokk et Husqvarna DXR, ayant quelques ressemblances avec la pelle compacte. Ceci a bien évolué tout de même.

Pour ce qui est des « robots constructeurs« , voici un concept novateur qui permettra d’assister les ouvriers du BTP dans les tâches quotidiennes, souvent répétitives et pénibles. Bien que le concept de robots constructeurs n’en soit qu’à ses balbutiements, certains fabricants en ont tout de même déjà commercialisé quelques-uns, capables de poncer, de percer, ou encore de tailler des pierres. Mais l’innovation va bien plus loin, à l’instar de « Crabot », le robot grue imaginé par Google pour la fabrication de son nouveau siège dans la Silicon Valley, « Hadrian » promet monts et merveilles. En effet, selon son créateur il serait capable de construire une maison en un temps record, une à deux journées ! En somme, un gain de temps et de précision incroyable avec, cerise sur le gâteau, une réduction des coûts importante. Néanmoins, ce genre de robots est vivement critiqué puisque les coûts de production réduits sont le fait de la suppression des ouvriers sur le chantier. « Hadrian » pourrait donc causer des pertes d’emplois non négligeables, cependant, il reste très cher à l’achat, les entreprises ne sont donc pas encore prêtes à sacrifier leur main-d’œuvre pour un robot hors de prix.

3. Le BIM (Building Information Modeling)

Le BIM est une maquette numérique intelligente regroupant l’ensemble des processus liés à un projet ou à un ouvrage. Il permet la modélisation de toutes les données relatives à la construction de bâtiment, ainsi, tous les acteurs réunis autour du projet peuvent consulter le BIM pour y retrouver une multiplicité d’information qui est transmise en temps réel. Le BTP assure ainsi sa transition à l’ère du numérique grâce à cette méthode de travail qui facilite grandement la communication et le partage des informations entre les différents corps de métier concernés par la construction de bâtiments. Il en résulte une meilleure organisation du travail, une efficacité accrue et une meilleure maîtrise des coûts de production. Cependant, le BIM est assez coûteux et complexe à mettre en place et nécessite une formation spécifique. C’est pourquoi son utilisation reste très limitée sur le terrain.

4. Des matériaux intelligents pour des bâtiments connectés

Les bâtiments et les matériaux utilisés dans la construction n’échappent pas à l’ère moderne et à sa connectivité. En effet, d’ici 30 ans, il pourrait y avoir plusieurs dizaines de milliards d’objets connectés dans le monde, dont une grande partie serait intégrée dans les matériaux de construction. En France, Lafarge et Edycem, tous deux fabricants de béton, ont déjà innové en incluant des puces RFID encapsulées et des capteurs dans leurs matériaux. Les intérêts sont multiples : assurer une traçabilité pertinente des matériaux, connaître leurs caractéristiques techniques à tout moment (pour l’entretien, l’expertise ou la déconstruction) et également suivre l’évolution des matériaux et de leur structure au fil du temps. Ainsi, avec un simple smartphone, il est possible de connaître la nature du matériau, sa date et son lieu de fabrication, le nom du constructeur ou encore, sa résistance mécanique. Les matériaux connectés offrent des nouvelles perspectives aux professionnels du BTP, qui pourraient devenir des prestataires de services et non plus des simples sociétés de production de bâtiments.

5. La réalité augmentée appliquée au TP

La réalité augmentée est déjà utilisée dans un grand nombre de secteurs, science, tourisme, commerce, éducation… tous profitent de ses diverses applications. La réalité augmentée permet de superposer, en temps réel, des éléments 2D ou 3D avec la réalité. Appliqué au secteur des travaux publics plusieurs fonctionnalités s’avèrent efficaces. Ainsi, il est possible de présenter un projet de construction dans son contexte réel, de mener des visites virtuelles ou encore, de visualiser l’avancée des travaux. Ces diverses fonctions peuvent être utiles sur le plan commercial, en vue de réaliser une vente, mais aussi sur le plan technique. Il sera ainsi plus facile de coordonner les différentes équipes d’artisans évoluant sur le chantier mais aussi, d’être en mesure de s’apercevoir rapidement si des modifications doivent être apportées à l’ouvrage.

6. Les drones sur les chantiers

Les drones revêtent bien des qualités pour le secteur du BTP, dotés d’équipements de télémétrie et de caméra, ils permettent de réaliser des suivis de chantier efficaces, des bilans thermiques, de la cartographie 3D et des relevés topographiques, ou encore, tout simplement d’avoir accès aux zones difficiles et encombrées d’un chantier. Avec leur coût relativement bas, leur facilité d’utilisation (ils peuvent être autonomes), ainsi que le panel de possibilités qu’ils offrent, ils risquent bien de se déployer rapidement dans tout le secteur du bâtiment et des travaux publics.

7. Impression 3D à l’ère des robots constructeurs

La révolution digitale réserve bien des surprises ! En effet, qui aurait pu penser il y a 30 ans que des imprimantes 3D, aidés de robots constructeurs, seraient capables de construire plusieurs centaines de mètres carrés de locaux professionnels, comme cela a été le cas à Dubaï ?

Nous pouvons aussi citer le robot-imprimante mis au point par le MIT, qui est capable de s’adapter aux contraintes du terrain et de fabriquer des maisons de façon autonome. Alimenté grâce à des panneaux solaires, cet engin de plusieurs tonnes, qui n’est pour le moment qu’un prototype, a la prétention à peine masquée, de pouvoir un jour construire des maisons sur Mars ou sur la Lune !

Pour le moment, l’impression 3D n’en est qu’à ses débuts, mais elle a déjà été utilisée avec succès, notamment, pour concevoir un pont pour vélo à Amsterdam et un autre, pour piétons, en Espagne. Ce dernier n’a d’ailleurs pratiquement rien coûté puisqu’il a été conçu uniquement avec des matériaux issus du recyclage ! Il y a fort à parier que d’ici quelques années, l’impression 3D aura gagné sa place dans le secteur du bâtiment, ses applications infinies n’ont de limite que la créativité du constructeur.

 

Article sponsorisé

Août 11 2017

Nouveaux produits bâtiment : Equipements à Partager, le Blablacar du matériel BTP

Le blog du bâtiment : Un matériel de BTP, sommeille en moyenne 120 jours par an entre deux chantiers. Equipements à Partager est là pour optimiser le taux d’occupation de ce matériel !

Le blog du bâtiment EAP

Fondée en avril 2016 par Kévin Legault, cette jeune start-up est née d’un double constat : d’un côté, les entreprises propriétaires de matériel BTP sous-utilisent leurs équipements, certaines machines ne sont utilisées que 30% du temps durant l’année. Et de l’autre côté, les entreprises ont des besoins ponctuels de matériel BTP (le marché français de la location de matériel BTP est estimé à 4,7 milliards d’euros). Equipements à Partager s’appuie sur un nouveau business model gagnant-gagnant, en agissant en tant que tiers de confiance. Pour cela, la société met à disposition des professionnels une plateforme de mise en relation, pour la location en ligne de matériel BTP (www.equipementsapartager.com). Celle-ci permet ainsi aux propriétaires de matériel BTP d’amortir leurs charges (remboursement de crédit, entretien, maintenance, assurance et stockage), qui, accumulées, peuvent représenter plusieurs milliers d’euros. Et cela permet aux professionnels demandeurs de matériel BTP de louer des équipements au meilleur prix.

 

Comment ça marche ?

Equipements à Partager est une solution simple, rapide et flexible qui offre la possibilité aux offreurs, propriétaires de matériel BTP, de déposer gratuitement des annonces de location de matériel en fixant librement leur prix et leur disponibilité. Les demandeurs, en recherche de matériel à louer, recherchent et sélectionnent gratuitement le matériel qui les intéresse, à proximité de leur chantier et à moindre coût. En effet, cela leur permet de louer des équipements jusqu’à 50% moins cher qu’un loueur traditionnel. L’offreur peut également proposer la livraison et la mise à disposition d’un opérateur. Cette transaction est assurée par un contrat de location, un contrat d’assurance avec AXA France, qui couvre pendant la période de la location le matériel en bris de machine, vol, incendie, responsabilité civile fonctionnement et circulation. De plus, un service client est mis à disposition des utilisateurs pour répondre à toutes leurs demandes de locations, le paiement est sécurisé et un système de notation permet d’évaluer aussi bien le propriétaire que le locataire.

 

 

 

Qui sont les utilisateurs d’Equipements A Partager ?

Tout d’abord, les offreurs sont des TPE/PME qui disposent de matériel sous-utilisé, dormant dans leur entrepôt. On recense également des loueurs indépendants qui manquent de notoriété face aux mastodontes du secteur. Quant aux demandeurs, ce sont des TPE et PME souhaitant réaliser des économies pour leur chantier, en louant du matériel à moindre coût et à proximité.

 

La plateforme de mise en relation est en ligne depuis le 29 janvier 2017 et recense aujourd’hui plus de 500 matériels dans une dizaine de départements, pour une centaine d’utilisateurs (offreurs et demandeurs). Elle propose ainsi autant de machines pour tous types de travaux : des nacelles élévatrices, des mini pelles, des grues, des échafaudages, des motoculteurs, des bétonnières, ou encore des tractopelles. D’ici fin 2017, la société espère réussir à créer une dynamique dans le nord de la France, pour ensuite s’étendre au niveau national.

 

www.equipementsapartager.com

Août 09 2017

Nouveaux produits bâtiment : IBAT : la société qui reconstruit les marges des entreprises du BTP

Le blog du bâtiment :  IBAT APPLI est une application de commande de matériaux en ligne multifournisseurs pour les entreprises du BTP. Exit les commandes par téléphone qui riment souvent avec surfacturation, paperasse et délais non respectés. Très simple d’utilisation, cet outil permet de gagner 3% de marge nette en réduisant le travail administratif et en optimisant les achats. L’application commercialisée fin 2016 a déjà convaincu plusieurs entreprises du BTP dont la société Thomas et Danizan et le groupe Demathieu Bard.

Le blog du bâtiment IBAT

 

Une application intuitive conçue par et pour les chefs de chantier 

Aujourd’hui, 95% des chefs de chantier passent commande par téléphone. Cette pratique entraine des erreurs de livraison, une lourdeur administrative et 3% de surfacturation en moyenne. S’ajoute à cela le surcoût moyen de 15% pour les articles achetés hors catalogue négocié.

Malheureusement, la plupart des entreprises du BTP ne sont pas structurées pour gérer ni optimiser leurs achats. Dans les années à venir, plus de 50% des achats dans le BTP seront réalisés sur Internet. La startup toulousaine IBAT propose des solutions aux entreprises du BTP pour renforcer leur efficacité numérique (en mode Saas).

L’application IBAT APPLI garantit automatiquement le respect des prix négociés, diminue de 50% le travail comptable, augmente la productivité chantier et permet le suivi en temps réel des budgets. IBAT accompagne les entreprises dans la construction de leur propre base articles et dans la conduite du changement des habitudes au sein de l’entreprise.

En se basant sur 10 ans d’expérience dans le BTP et l’expertise informatique de ses deux associés, la fondatrice d’IBAT a souhaité créer une application qui répond aux besoins et aux exigences métier tout en étant très simple d’utilisation.

« En tant que conducteur de travaux chez un leader du BTP, j’ai rencontré des difficultés à respecter les stratégies achat car je n’avais pas d’outil adapté pour acheter sur catalogue et une montagne de paperasse administrative à traiter. J’ai donc décidé de créer IBAT APPLI afin de simplifier le quotidien des chefs de chantier et des conducteurs de travaux. La clé du succès est une application simple et intuitive qui correspond à leurs usages. Ils ont d’ailleurs été plus de 100 à concevoir, tester et valider notre application », explique Mélanie Lehoux, PDG d’IBAT. 

 

Des premières signatures prometteuses et de grands projets en perspective 

Depuis son lancement il y a 4 mois, l’application a déjà été adoptée par plusieurs entreprises du BTP. Les dernières signatures en date sont celles de Thomas et Danizan en région Occitanie, du groupe international Demathieu Bard et du groupe FIMUREX.

L’entreprise, qui compte déjà 9 collaborateurs, projette de réaliser un chiffre d’affaires d’1 million d’euros d’ici 2018 et de réaliser une levée de fonds durant le 2ème semestre 2017.

IBAT s’étend aujourd’hui au niveau national et vise un déploiement européen en 2019.

Enfin, la société ne compte pas s’arrêter à la fonction achat. Elle souhaite simplifier le quotidien des entreprises du BTP par le numérique en complétant son offre par des applications de pointage des équipes travaux, d’optimisation de la gestion du chantier, etc.

 

www.ibat-materiaux.fr

Août 04 2017

Nouveaux produits bâtiment : Gamme SPEAD Line Dény Security présente une nouvelle version homologuée EN 1125 pour une évacuation sûre et rapide des bâtiments

Le blog du bâtiment : Dans les E.R.P. (Etablissements Recevant du Public), la sécurité des personnels et des visiteurs fait l’objet d’une attention particulière de la part des gestionnaires et exploitants. Pour les aider à condamner ou libérer les issues de locaux aussi divers que salles de spectacles, établissements scolaires, EHPAD…, Dény Security complète sa gamme SPEAD Line avec une nouvelle serrure homologuée EN 1125.

Le blog du bâtiment Deny Sécurité

Certifiée EN 1125, la nouvelle version de la serrure SPEAD Line de Dény Security s’adapte à tous les types de portes d’issues de secours (bois, métal, aluminium ou profil étroit) de 600 à 900 mm de largeur pour garantir une évacuation sûre et rapide dans une situation d’urgence.

Bénéficiant du système breveté d’éjection de pêne automatique qui garantit aux établissements d’avoir une porte toujours verrouillée, la SPEAD Line EN 1125 associe une serrure électrique à mortaiser et une barre antipanique de type push barre. Si la sortie reste libre grâce à la barre de poussée, l’entrée est contrôlée par une béquille.

Alliant ainsi sécurité des accès et évacuation sécurisée des personnes en cas de besoin, la barre antipanique de la SPEAD Line EN 1125 est, conformément aux exigences requises par la norme, simple à manoeuvrer, avec un minimum d’effort par toute personne, notamment les enfants ou les personnes âgées.

Réversible sans aucun démontage du mécanisme, la serrure SPEAD Line EN 1125 est conçue entièrement en inox autorisant ainsi son installation dans tous les endroits, même ceux soumis à des conditions climatiques sévères ou à la poussière.

Alimentée en 12 V, 24 V ou 48 V, la nouvelle version EN 1125 de Dény Security bénéficie de tous les avantages caractéristiques de la gamme SPEAD Line : fonctionnement en sécurité positive ou négative, compatibilité avec les contrôles d’accès existants sur le marché, faible épaisseur de coffre, électronique de gestion intégrée (position porte, états verrouillés/déverrouillés, détection manoeuvre mécanique), faible épaisseur de coffre, entraxe à 70 ou 92 mm.

 

www.deny-security.com/fr

Mar 23 2017

Nouveaux produits bâtiment : Barnum de stockage : ce qu’il manquait au chantier !

Le blog du bâtiment : Vous travaillez sur un chantier et avez du matériel important à protéger ? Optez pour un barnum de stockage : l’idéal pour protéger tous vos engins !

Le blog du bâtiment barnum stockage 1

Le barnum de stockage : l’idéal pour protéger vos engins de chantier

La vie de chantier comporte des risques et certaines questions doivent vite être posées : protéger son matériel de la pluie, le garder à proximité pour éviter les allers-retours multiples qui font perdre du temps… La solution est donc de trouver une manière de protéger votre matériel sans perdre du temps. Louer un barnum de stockage peut ainsi être un excellent moyen de garantir l’intégrité de vos engins sur votre chantier tout en les conservant à portée de main. Toutes nos explications !

Qu’est-ce que c’est ?

L’appellation tente de stockage est répandue. Cela dit, elle induit souvent en erreur, notamment les professionnels qui sont à la recherche d’une solution pour protéger leur matériel sur un chantier. En effet, quand on entend parler de tente de stockage, on pense davantage à une tente réservée à l’événementielle qu’à une infrastructure adaptée à une utilisation professionnelle comme par exemple sur un chantier. C’est ainsi que les différentes entreprises proposant une offre de tente de stockage ont commencé à utiliser l’appellation de barnum de stockage. C’est le cas, par exemple, de Spaciotempo.

Là où une tente événementielle ne résiste pas aux grands vents et n’est pas étanche, un barnum de stockage protège votre matériel contre toutes les conditions météorologiques et assure sa protection. Par exemple, sur un chantier, il est nécessaire de trouver un moyen d’assurer l’intégrité de vos engins : vos machines-outils sont un bon exemple. C’est un dispositif pensé pour une utilisation professionnelle, qu’elle soit commerciale ou pour un chantier.

Cela peut donc tout à fait convenir à des professionnels travaillant sur un chantier. Qu’il s’agisse de protéger son matériel ou de mettre en place une surface protégée des intempéries pour les ouvriers, ça peut être une excellente idée.

Le blog du bâtiment barnum stockage 2

Quelles sont ses qualités ?

Un barnum de stockage est une solution adaptée à un usage pour les professionnels. Leurs avantages sont multiples. D’abord, il faut bien comprendre que ce n’est pas une solution temporaire au sens des tentes d’événementiel. Ces tentes industrielles sont conçues pour pouvoir rester plusieurs mois ou pendant plus d’un an en place. On est donc bien sur une durée adaptée à un chantier ! Qu’il dure quelques mois ou un an, il n’y aura pas besoin de changer d’espace de stockage toutes les semaines.

Leur maintien est assuré par des tiges en acier. Cela permet de leur conférer une structure hyper résistante. En effet, elle est capable de s’adapter à toutes les évolutions climatiques en assurant étanchéité et résistance. Pour votre matériel, l’humidité est un vrai risque. Il faut donc lui assurer une bonne protection et une protection efficace sur la durée. De plus, ce ne sont pas des machines faciles à transporter, il faut donc qu’elles puissent être gardées à proximité de l’endroit sur lequel vous travaillez.

Cette solution est donc bel et bien une solution professionnelle qui ne doit certainement pas être confondue avec une tente réservée à un usage événementiel.

 

Le blog du bâtiment barnum stockage 3

Location ou achat ?

Si vous travaillez sur un chantier, évidemment, la location semble s’imposer. D’abord parce qu’une fois le chantier terminé vous n’aurez peut-être plus besoin de votre solution de stockage, ensuite parce qu’il vaut mieux en reprendre une pour chaque nouveau travail. La maintenance reste la même : vous bénéficiez de l’accompagnement de professionnels qui sont à votre service pour l’installation et les éventuelles modifications à apporter en cours de route.

Peut-être que selon les délais de construction vous souhaiteriez acheter un barnum de stockage. En ce cas, prenez bien en compte la durée de garantie proposée !

 

Article sponsorisé

Fév 27 2017

Nouveaux produits bâtiment : SIKASEAL de SIKA UNE GAMME PROFESSIONNELLE DE JOINTS POUR TOUS LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE RÉNOVATION

Le Blog du bâtiment : Spécialiste de l’étanchéité depuis plus de 100 ans, Sika lance une nouvelle gamme de mastics pour réaliser l’ensemble des joints dans le bâtiment : joints d’étanchéité pour la cuisine et la salle de bains, fissures et calfeutrement à l’intérieur et à l’extérieur, joints de vitrage, joints de menuiserie…. Professionnelle et performante, la gamme SikaSeal se compose de 4 mastics répondant aux réglementations en vigueur et à très faibles émissions (A+).

Le Blog du bâtiment Sika

SIKASEAL®‐107 JOINTS ET FISSURES : UN MASTIC POUR L’INTÉRIEUR ET L’EXTÉRIEUR

Mastic acrylique spécial façades, SikaSeal®107 Joints et Fissures peut être utilisé pour les fissures et le calfeutrement à l’intérieur et à l’extérieur, la maçonnerie, les joints des portes et fenêtres y compris celles en PVC, les plinthes… Facile à appliquer et à lisser, il ne coule pas. Après séchage, il devient souple même à basse température, étanche à l’air et à l’eau et insensible aux intempéries. Disponible en Blanc, Gris ou Acajou, il peut être peint. Conforme à la norme EN 156511 (joints de façade). Certification SNJF, label « façade » Classe F 12,5P. Il est proposé en cartouche de 300 ml, et en recharge de 400 ml pour une utilisation plus économique et ne produisant qu’un très faible volume de déchets.

 

SIKASEAL®‐108 SANITAIRE : POUR DES JOINTS ANTIMOISISSURES

Mastic silicone acétique, SikaSeal®108 Sanitaire est destiné aux joints de raccord entre le carrelage et les éléments sanitaires dans la salle de bains et dans la cuisine (lavabos, baignoires, bacs à douche…). Facilement extrudable, il peut être utilisé pour réaliser des joints verticaux et horizontaux. Il s’applique sans primaire sur le verre non traité, l’émail, la faïence, les matériaux vitrifiés, émaillés et synthétiques et polymérise sous l’action de l’humidité de l’air. Il contient un puissant antifongique lui permettant de lutter contre les moisissures et les champignons. Conforme aux normes EN 156511 (joint de façade) et EN 156513 (joint sanitaire). Proposé en 3 coloris (Blanc, Transparent et Gris clair), il est disponible en cartouche de 300 ml.

 

SIKASEAL®‐109 MENUISERIE : UN MASTIC TOUT EN UN MULTISUPPORTS

Mastic silicone neutre, SikaSeal®109 Menuiserie est destiné aux joints de construction et de menuiserie (préfabrication, miroiterievitrerie, mursrideaux …). Tout en un, il adhère sans primaire sur la plupart des supports de construction (bois, verre, aluminium, PVC, béton, mortier de ciment, cuivre, acier, inox…). Il se caractérise par :

  • Une application et un lissage facilité sans fluage ;
  • Une insensibilité aux intempéries après polymérisation ;
  • Un confort d’utilisation, ne présentant pas d’odeur ;
  • Une souplesse même à basse température.

Conforme aux normes EN 156511 (joint de façade) et 156512 (joint de vitrage).

Certification SNJF Label « façade » Classe F 25 E et label « vitrage » Classe G 25 E.

Il est proposé en 6 coloris (Blanc, Transparent, Beige pierre, Gris, Anthracite Noir). Il est disponible en cartouche de 300 ml, et en recharge de 400 ml pour une utilisation plus économique et ne produisant qu’un très faible volume de déchets.

 

SIKASEAL®‐112‐VITRAGE : UN MASTIC ANTIVIBRATION

Mastic silicone, SikaSeal®112 Vitrage est destiné à la réalisation des joints de vitrage et de carrelage, et plus largement, à l’obturation des joints de vitrage selon les directives du DTU 39, l’étanchéité et le calage latéral antivibration, les joints de dilatation entre vitrages… Il se caractérise par :

  • Une excellente adhérence sur la plupart des supports non poreux vitrifiés ou émaillés y compris l’aluminium ;
  • Une grande élasticité et un bas module absorbant les vibrations ;
  • Une polymérisation rapide par contact avec l’humidité de l’air.

Conforme à la norme EN 156512 (joint de vitrage).

Certification SNJF, label « vitrage » Classe G25 E.

Proposé en Blanc, Transparent, Gris et Noir, il est disponible en cartouche de 300 ml.

 

www.sika.fr

Articles plus anciens «