Archives de la Catégorie : Construction immobilière

Juin 20 2018

Nouveaux produits bâtiment : PLACO® SE POSITIONNE SUR TOUS LES PLANCHERS DE MAISON INDIVIDUELLE AVEC LES NOUVEAUX RUPTEURS RUPSILON® PI

Le blog du bâtiment : La part des déperditions thermiques des sols et planchers représente entre 7 et 10 % des déperditions globales d’un bâtiment. La RT 2012 a ainsi fixé à 0,6 W/(m.K) la valeur maximale du pont thermique en plancher intermédiaire, et à 0,28 W/(m.K) la valeur moyenne sur l’ensemble du bâtiment. L’utilisation de rupteurs est devenue essentielle pour respecter ces exigences et traiter durablement et économiquement l’isolation du bâti. Proposer une solution polyvalente performante, tel est le leitmotiv de PLACO® avec le lancement de la nouvelle gamme de rupteurs de ponts thermiques pour planchers intermédiaires RUPSILON® PI.

Le blog du bâtiment Placo

 

Destinée au marché de la maison individuelle neuve, la gamme RUPSILON® PI s’adapte à tous les types d’entrevous en béton, bois, plastique ou polystyrène ainsi qu’à toutes les poutrelles, précontraintes (hors Avis Technique) ou treillis, dans différentes hauteurs et largeurs. Ce large spectre de domaines d’emploi, validé sous Avis Technique 3.1/16-888_V1, constitue un atout pour les :

  • distributeurs et négoces, qui disposent d’une gamme claire et polyvalente. Facilitant la gestion de leurs stocks, elle leur permet de répondre à toutes les consultations pour des chantiers de planchers en maison individuelle,
  • maîtres d’ouvrage (constructeurs, promoteurs), qui sont sécurisés sur un plan règlementaire et assurantiel, grâce un Avis Technique*. Ils peuvent ainsi optimiser leurs chantiers avec une solution technique et économique,
  • artisans, pour qui la pose est facilitée avec des produits légers ne modifiant pas la mise en oeuvre classique du plancher,
  • prescripteurs et bureaux d’études, qui peuvent valider des performances thermiques certifiées dans le dossier d’Avis Technique, et attester ainsi du respect de la Réglementation Thermique.

* L’Avis Technique couvre uniquement les montages avec poutrelles treillis.

 

GUIDE DE CHOIX : À CHAQUE CHANTIER SA SOLUTION RUPSILON® PI !

La largeur de la gamme permet de répondre à tous les besoins :

  • RUPSILON® PI T : Rupteur de pont thermique transversal compatible avec les poutrelles treillis et précontraintes (hors Avis Technique), en quatre hauteurs (160, 170, 200 et 250 mm) et quatre largeurs (520, 540, 550 et 570 mm) pour s’adapter à la majorité des montages courants en plancher de maison individuelle.
  • RUPSILON® PI L : Rupteur de pont thermique longitudinal d’une longueur de 1,2 m, disponible en quatre hauteurs (160, 170, 200 et 250 mm). La partie sécable, aux extrémités supérieures du rupteur, permet le positionnement des aciers de ferraillage dans les angles du plancher.
  • RUPSILON® PI T PROTECT et RUPSILON® PI L PROTECT : Pour les planchers de haut de sous-sol et les planchers de toiture-terrasse, ces rupteurs se dotent d’un parement coupe-feu EI15 (résistance au feu de quinze minutes) dédié aux applications nécessitant des exigences incendie (hauts de sous-sols…).

 

RUPSILON® PI vient enrichir l’offre existante du système EPSILON® de PLACO®, composé notamment du RUPSILON® TLR. Ce rupteur de pont thermique 3 en 1 (traitement des ponts thermiques de rives, d’about et du mur de refend) est conçu pour les planchers sur vide-sanitaire avec entrevous en polystyrène.

 

LES [+] DE RUPSILON® PI : LE SOIN DU DÉTAIL

Les rupteurs présentent un profil identique, adaptable à tous les types de poutrelles. Des traits de coupe sur les rupteurs transversaux et des ergots permettant l’emboîtement sur les modèles longitudinaux ont été ajoutés pour faciliter la manipulation et la mise en oeuvre sur chantier. Gain de temps assuré !

 

www.placo.fr

Juin 05 2018

Nouveaux produits bâtiment : Xella affirme son expertise en matière de protection coupe-feu : lancement de 3 nouvelles solutions

Le blog du bâtiment : Avec le lancement de nouveaux produits hautes performances destinés aux experts du mur coupe-feu, Xella se positionne comme le partenaire de solutions constructives avec une offre complète de murs séparatifs et cloison coupe-feu en béton cellulaire.

Parmi cette offre 3 nouveautés majeures :

  • Modulbloc, les grands blocs qui couvrent 6 fois plus de surface que le bloc 0,5×0,2
  • Murfor®, l’armature métallique Bekaert pour supprimer les chaînages en béton armé
  • Les solutions d’ancrages sur ossature béton armé et métal pour une sécurisation maximum de la mise en œuvre.

Le blog du bâtiment Ytong

 

Nouveautés 2018 : une réponse adaptée à chaque mur coupe-feu

C’est dans ce contexte que Xella, présente ses nouveautés YTONG pour démultiplier les atouts du mur coupe-feu en béton cellulaire.

MODULBLOC :

Le grand bloc en béton cellulaire :
1 seule opération = 6 blocs traditionnels

Une solution particulièrement performante pour les chantiers de grande envergure. Le Modulbloc permet de poser jusqu’à 6 x plus de surface en une seule opération et crée un gain de temps lors de la mise en œuvre (jusqu’à 10 m2/heure posés par équipe de 2 personnes). Il offre une liberté de conception et sa pose mécanisée (outillage et pince de levage intégrés à l’offre grand bloc) réduit la pénibilité sur chantier. Comme tous les éléments de la gamme coupe-feu YTONG, les murs en modulblocs sont légers et utilisables pour tous les murs coupe-feu sans limites de dimensions.​

 

Caractéristiques techniques :

  • Dimension : 625Lx500Hmmx200mmép.
  • Masse surfacique = 110 kg/m2​

​​

MURFOR : 

Maçonnerie armée pour supprimer les chaînages en béton armé

Xella ajoute une nouvelle référence à sa gamme coupe- feu YTONG : l’armature métallique Murfor® développée par Bekaert. Elle s’intègre directement dans les joints de la maçonnerie en remplacement des chaînages habituels verticaux et horizontaux. Murfor® s’impose par sa simplicité de mise en œuvre car cette solution ne nécessite ni béton coulé, ni chaînages, ni accessoires spécifiques. Elle renforce la résistance aux efforts transverses et apporte une grande liberté pour la conception et la réalisation de mur coupe-feu. Enfin, Murfor® permet une facilité d’acheminement des matériaux dans les endroits difficiles d’accès ou dans les zones complexes de cloisonnement (ex. : sous- sols de bâtiment, garages ou locaux techniques).​

Caractéristiques techniques :

  • Dimensions : disponible en différentes largeurs de 4à14cm
  • Conforme au DTU 20.1
  • Ouvrage en maçonnerie de petits éléments
  • Conforme à la norme Eurocode 6 sur le calcul des ouvrages en maçonnerie.
  • Conditionnement : pièces de 3 mètres linéaires

SOLUTIONS D’ANCRAGES DESTINÉES À TOUS TYPES DE STRUCTURES EXISTANTES 

La gamme YTONG s’étoffe et intègre 2 nouveaux accessoires :

  • des platines d’ancrages dédiées à la xation des murs  coupe-feu sur des ossatures métalliques,
  • des platines d’ancrages dédiées à la xation des murs coupe-feu sur des ossatures en béton armé,

Ces accessoires sont compatibles avec toutes les solutions Ytong que la pose de la maçonnerie soit manuelle ou mécanique Ils assurent une sécurisation maximum de la mise en œuvre.

 

 

LES ATOUTS MAJEURS DE L’OFFRE COUPE-FEU EN BÉTON CELLULAIRE

Adaptées à tous types d’applications en neuf comme en rénovation ces solutions garantissent une haute performance coupe-feu :

  • matériau classé A1 – point de fusion 1200°C
  • ne dégage aucun gaz toxique ou inflammable
  • nombreux PV Feu de 1h,530xà 4h

Au-delà de ses performances, la gamme coupe-feu YTONG séduit grâce à une grande facilité de mise en œuvre.

  • murs coupe-feu toute hauteur sans recoupement
  • léger sur dalle existante
  • stable sans tenue en tête
  • matériau naturellement blanc qui assure une bonne luminosité du bâtiment

Les produits YTONG assurent une bonne résistance au feu et à l’humidité. En cas de sinistre les propriétés minérales du béton cellulaire lui permettent de ne pas être dégradé par le feu ni par l’intervention des pompiers. Il résiste à la pression de la lance incendie et la remise en état du bâtiment est accélérée avec un coût réduit.

Avec une isolation thermique élevée, la gamme coupe- feu est idéale pour les applications nécessitant une double exigence coupe-feu et thermique notamment dans les, bureaux, locaux industriels…

En résumé, cette nouvelle offre coupe-feu permet de répondre à tous types de chantiers et chacune de ces nouveautés est compatible avec l’ensemble des solutions YTONG.

 

+ De SERVICES : Xella propose également un service d’aide au dimensionnement des murs coupe-feu (en maçonnerie armée ou chaînée) à destination des bureaux d’études.

 

UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE POUR PROTÉGER LES BIENS ET LES PERSONNES

Les exigences coupe-feu dépendent de la nature des bâtiments.
La règlementation incendie prévoit l’existence de trois types d’ouvrages séparatifs coupe-feu dans les bâtiments industriels. Les murs doivent être construits avec des matériaux incombustibles A1 et les exigences coupe-feu dépendent du type de séparatifs :

  • le mur séparatif coupe-feu (MSCF) : CF 4h
  • le mur séparatif ordinaire (MSO) : CF 2h
  • le compartiment à l’épreuve du feu (CEF) : CF 1h30.

Ils doivent également résister mécaniquement aux chocs ainsi qu’à l’action des lances incendie. Ces dispositifs constructifs visent à limiter le développement et la propagation du feu et des fumées.  Le respect de ces règles permet de faciliter l’évacuation des personnes, de sécuriser l’intervention des sauveteurs et de protéger le bâtiment et les produits stockés. En complément de la réglementation, l’APSAD (Assemblée Plénière des Sociétés d’Assurance Dommage) dé nit un ensemble de règles constructives dont le respect permet de béné cier de réductions de primes d’assurance. La réglementation APSAD R15 est relative aux ouvrages séparatifs coupe-feu dans les bâtiments industriels.

 

www.ytong.fr

Mai 30 2018

Nouveaux produits bâtiment : Schöck – Les rupteurs de ponts thermiques, alliés de la sécurité des balcons

Le blog du bâtiment : Les éléments particuliers de façade (balcons et loggias) se révèlent souvent sujets sensibles pour les acteurs de la construction. L’effondrement d’un balcon à Angers en 2016 qui avait fait 4 victimes, ou plus récemment, en mars dernier, la chute de trois balcons d’un immeuble en rénovation à Nanterre, ont marqué les esprits. Actualité toujours : le Ministère de la Cohésion des territoires a sollicité une étude sur la sécurité des balcons, sous l’égide de l’Agence Qualité Construction (AQC), impliquant également l’Association de certification des armatures béton (Afcab). Faire progresser la solidité des bâtiments s’avère plus que jamais à l’ordre du jour, notamment à l’orée des chantiers du Grand Paris. Une conviction que partage Schöck, l’inventeur des rupteurs de ponts thermiques.

Le blog du bâtiment Schöck

 

La pathologie des balcons selon l’AQC

Les désordres affectant les balcons se répartissent en deux catégories : ceux structurels, ayant trait à des défauts de mise en œuvre sur chantier, aux conséquences allant du simple effritement en nez de dalle jusqu’à la rupture du balcon ; ceux relatifs à des problèmes climatiques et d’humidité, aux répercussions telles que la formation d’efflorescences et de stalactites en sous-face, ou des infiltrations. Rappelons d’ailleurs, qu’à ce jour, la réglementation n’oblige pas le constructeur à effectuer une étanchéité des balcons. Ainsi, nombre de sinistres émanent de conceptions ou de réalisations défectueuses des pentes sensées acheminer l’eau vers les ouvrages de récupération et d’évacuation : insuffisamment inclinées, parfois même dirigées vers les seuils de fenêtres, l’écoulement est rendu inopérant et l’eau stagne induisant des infiltrations à l’intérieur du logement.

 

Les risques d’effondrement

Les défauts de ferraillage constituent l’origine la plus fréquente des effondrements, sachant que bien souvent l’erreur ne vient pas de la conception des plans de béton armé mais plutôt d’une lecture erronée de ceux-ci (avec confusion entre lit supérieur d’armatures et lit inférieur par exemple). Les fissures en partie supérieure de la dalle et parallèles à l’appui peuvent s’expliquer par une insuffisance de section d’acier : en effet, pour un balcon en porte-à-faux, la quantité d’aciers (nombre et diamètre) pour la reprise structurelle de l’élément doit être définie rigoureusement. De même, un mauvais positionnement altimétrique des aciers est préjudiciable : placés trop hauts, ils occasionnent un défaut d’enrobage du béton favorisant la corrosion et l’apparition de fissures ; mis en œuvre trop bas, cela entraîne une diminution de la reprise du moment (bras de levier) de l’élément en porte-à-faux.

 

Les bonnes pratiques

L’AQC met en évidence quelques bonnes pratiques pour pallier tout risque de désordres :

• procéder à une vigilance accrue de l’encadrement des compagnons et mettre en place un système d’autocontrôle sur chantier ;

• vérifier systématiquement le bon positionnement et le ratio des armatures ;

• porter un soin particulier à la réalisation des pentes de balcon en exploitation, facilitant l’évacuation des eaux pour éviter leur percolation à travers le béton ;

• étancher la surface du balcon ;

• veiller à éviter les effets de ponts thermiques.

Schöck, acteur majeur dans le domaine du traitement des ponts thermiques, fait justement valoir en quoi la mise en place d’un rupteur répond parfaitement aux attentes de sécurité sur balcon.

 

Les rupteurs de ponts thermiques Schöck, garants de la sécurité des balcons

Reconnus pour leurs performances structurelles, thermiques et acoustiques (certifiés CERQUAL dans le cadre du traitement des bruits de chocs des coursives en ITE), les rupteurs Schöck entendent également garantir un degré maximum de sécurité des balcons où ils sont mis en œuvre.

Le rupteur est défini par le Service Ingénierie Schöck sur la base des efforts structurels à reprendre (traction, compression et cisaillement) et des plans fournis par le bureau d’études structure du projet. Chaque rupteur est fabriqué sur mesure puis livré sur chantier pour une configuration spécifiquement étudiée.

Ainsi, la conception d’un rupteur d’1 mètre de long, par exemple, tient compte d’un ratio d’armatures au mètre (nombre et diamètre de barres d’aciers par mètre) tout en respectant l’altimétrie des aciers en partie supérieure. Schöck prend également la précaution d’indiquer très clairement sur ses rupteurs, via plaque signalétique, leur référence et leur sens de pose afin de guider les ouvriers sur le chantier.

Steffen Scheer, Directeur technique Schöck, confie : « Le rupteur apporte une double sécurité quant à l’altimétrie des armatures. L’utilisation d’un isolant dense de type NEOPOR® et la présence, en partie supérieure du rupteur, d’un capot plastique muni de crochets permettent de garantir le bon positionnement des barres d’acier, à la hauteur définie, et ce, même si des intervenants marchent sur les armatures des rupteurs. »

Précisons que le rupteur s’avère insensible aux potentielles infiltrations d’eau puisque, d’une part, le corps isolant des rupteurs Schöck est en polystyrène graphité expansé (n’absorbe pas l’eau) et que, d’autre part, les aciers traversant le corps isolant présentent un caractère inoxydable pour justement contrer la corrosion des aciers en cas d’humidité. Un atout qui n’exempte pas les constructeurs d’étancher les balcons, bien entendu.

Enfin, autres valeurs ajoutées de l’expertise Schöck : son accompagnement clients et la traçabilité de ses produits. De la phase conception jusqu’à la mise en œuvre, les équipes Schöck sont présentes durant toute la réalisation du projet. Études de faisabilité, estimations budgétaires, supports techniques, plan de calepinage pour chaque ouvrage, aide au démarrage du chantier, formation du partenaire à la pose des rupteurs dans les règles de l’art jusqu’à la délivrance d’une AFP (Attestation de Formation à la Pose des rupteurs)… : Schöck développe une panoplie de services appréciés des professionnels, qu’ils soient maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises de construction ou bureaux de contrôle.

Industriel engagé et certifié ISO, Schöck réfléchit donc légitimement aux moyens d’assurer toujours davantage la sécurité des constructions, en particulier des balcons. La généralisation du recours aux rupteurs de ponts thermiques, titulaires d’un Avis Technique, pourrait être un des moyens efficaces pour que ces derniers cessent d’être considérés comme les talons d’Achille des bâtiments.

 

Une expertise hors pair… Schöck France, filiale basée à Entzheim (près de Strasbourg), développe et commercialise un ensemble de solutions ultra-performantes de traitement de ponts thermiques. La gamme Schöck Rutherma® / Isokorb® répond aux différents défis des constructions en proposant des solutions sur mesure pour des liaisons béton-béton, béton-acier, acier-acier ou encore béton-bois.

Schöck affiche un chiffre d’affaires annuel de 158,8 millions d’euros en 2016 et une présence commerciale dans 31 pays.

 

www.schoeck.fr

Mai 15 2018

Nouveaux produits bâtiment : NEOLIFE® lance “l’effet vibration” – Une esthétique unique sur le marché des éléments constructifs

Le blog du bâtiment :  NEOLIFE®, société française, créée en 2012 et spécialisée sur la conception de solutions constructives issues d’éco-matériaux, lance une finition innovante, «l’effet Vibration», sur l’ensemble de sa gamme.

Le blog du bâtiment NEOLIFE

 

NEOLIFE® lance en mai 2018 « l’effet Vibration », un nouvel aspect de surface particulièrement design et innovant, avec la garantie d’une grande pérennité dans le temps.

Esthétiquement, cette finition apporte une matérialité originale entre bois et minéral qui laisse apparaitre la fibre de son matériau VESTA® chargé jusqu’à 92% de bois. Très structuré, « l’effet Vibration » révèle la profondeur de couleur du matériau teinté dans la masse par des pigments minéraux de haute densité. Il sublime également

façades et terrasses par un changement d’intensité lumineuse tout au long de la journée selon

l’exposition.

D’une grande résistance, l’éco-matériau VESTA® assorti à « l’effet Vibration » est rendu hydrophobe et imputrescible. Les solutions NEOLIFE® ont ainsi un entretien facilité et ne requièrent aucun traitement de protection du bois contre les moisissures et les insectes.

« L’effet Vibration » est appliqué sur l’ensemble de la gamme de NEOLIFE® – bardage, terrasse, persienne et brise-vue – afin d’apporter une réelle cohérence de matière, de couleur et de vieillissement.

 

EN SAVOIR PLUS 

NEOLIFE®, créateur d’éco-matériaux pour espaces durables, est une société française fondée en 2012. Elle conçoit des solutions constructives à caractère environnemental – bardages, persiennes et terrasses – destinées aux professionnels de la construction soucieux de bâtir des logements, des bâtiments tertiaires et des aménagements paysagers éco-responsables. NEOLIFE® participe ainsi à une nouvelle philosophie de la construction, centrée sur trois valeurs essentielles : le développement durable, l’innovation et l’humain.

Premier éco-matériau créé par NEOLIFE®, VESTA® (Vegetal Ecological Stable Timber Advantage) allie la naturalité du bois à la résistance du minéral. Il contient un taux exceptionnel de fibres de bois renforcées – jusqu’à 92% – issues de déchets de scieries revalorisés et sains. Ces déchets de bois sont issus de forêts européennes gérées durablement et amènent une faible empreinte carbone. Tous ses composants sont vierges et garantissent aux solutions NEOLIFE® une grande valeur ajoutée environnementale.

L’éco-matériau VESTA® possède des renforts techniques au cœur de sa matière qui lui confèrent un caractère particulièrement résistant aux outrages esthétiques de l’humidité, des insectes et des UVs. Ses caractéristiques mécaniques alliant légèreté, souplesse et solidité permettent à NEOLIFE® de concevoir des solutions dont les performances répondent aux normes élevées de résistance au feu, aux chocs, au vent ou aux séismes.

 

www.neolife-solutions.com

Mai 03 2018

Nouveaux produits bâtiment : Fermacell présente ses nouvelles solutions façades

Le blog du bâtiment : Fermacell, fabricant depuis plus de 30 ans de matériaux et systèmes constructifs dédiés à la construction sèche, présente ses nouvelles solutions façades. Parmi elles, on peut citer les nouveaux systèmes d’ITE (Isolation thermique par l’extérieur) où des systèmes d’enduit sur isolant (ETICS) sont rapportés directement sur la plaque fibres-gypse Fermacell assurant le double rôle de parement extérieur et de voile de contreventement des parois de maisons à ossature bois, ou encore, les nouvelles finitions par plaquettes de parement appliquées sur les plaques Fermacell Powerpanel H2O mises en parement extérieur de façade ventilée.

Le blog du bâtiment Fermacell

 

Nouvelles finitions à base de plaquettes de parement sur support constitué de plaques Fermacell Powerpanel H2O

Dans le cadre du renouvellement de l’Avis Technique du procédé de façade ventilée ThermoChoc, de nouvelles finitions par plaquettes de parement en terre cuite viennent compléter les finitions par systèmes d’enduits déjà existantes. Ces finitions par plaquettes de parement sur un support constitué de plaques Fermacell Powerpanel H2O offrent aux architectes de nouvelles perspectives. Pour rappel, la plaque Powerpanel H2O est une plaque sandwich à base ciment, armée sur ses deux faces d’un treillis de fibres de verre. Elle est disponible en plusieurs formats (2600 x 1200 x 12,5 mm et 3010 x 1200 x 12,5 mm) et se découpe facilement à l’aide d’outils courants.

 

Nouvelles finitions d’ITE par application de systèmes d’ETICS rapportés sur plaques de fibres-gypse Fermacell assurant le contreventement du bâtiment.

Une nouvelle version de l’Avis Technique CSTB traitant de l’emploi des plaques Fermacell fibres-gypse comme panneaux de contreventement de COB autorise à présent de nouvelles possibilités de finitions par systèmes d’ITE. Cela signifie que l’ITE peut être réalisé directement sur les plaques Fermacell en appliquant un isolant de type polystyrène, laine minérale, ou fibres de bois recevant le système d’enduit extérieur. Cette gamme élargie permet aux concepteurs de jouer avec un large choix de finitions tant techniques qu’esthétiques.

 

www.fermacell.fr

Avr 18 2018

Nouveaux produits bâtiment : Inauguration «Yhnova» (Nantes) par Bouygues Bâtiment : la première maison construite par impression 3D

Le blog du bâtiment : Le 21 mars dernier a eu lieu l’inauguration de la première maison d’habitat social construite avec un dispositif innovant d’impression 3D, la technologie BatiPrint 3D™. En tant qu’entreprise générale sur ce projet, Bouygues Bâtiment Grand Ouest a accompagné le consortium en apportant son expérience de constructeur et en contribuant à la mobilisation de ses partenaires locaux pour rendre concret ce test grandeur nature inédit.

Le blog du bâtiment Bouygues Bâtiment

 

Cette inauguration marque l’achèvement de la construction du logement par impression 3D. Premier logement du genre au monde à proposer une expérimentation grandeur nature, cette maison certifiée habitable*, d’une surface de 95 m², avec 5 pièces aux murs courbes et angles arrondis, accueillera ses premiers résidents en juin prochain.

L’ambition de ce projet est de démontrer que construire autrement un logement aux meilleurs standards de qualité est aujourd’hui possible. Cette première étape constitue une expérience riche d’enseignements pour imaginer les modes constructifs de demain.

*Toutes les réglementations en vigueur sont respectées. La certification a été validée par le CSTB.

 

Les acteurs du projet :

  • Consortium de recherche BatiPrint3D™ : Université de Nantes, Ouest Valorisation, Caisse des Dépôts, Nantes Métropole, Nantes Métropole Habitat, Carretero Meyer, BA Systèmes, Bouygues Construction, LafargeHolcim, CSTB et CNRS.
  • Technologie d’impression 3D robotisée BatiPrint3D™ : développée par l’Université de Nantes
  • Maître d’ouvrage : Nantes Métropole Habitat
  • Architecte : TICA
  • Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Grand Ouest

 

À propos de Bouygues Bâtiment Grand Ouest

Bouygues Bâtiment Grand Ouest est présente dans le grand ouest de la France, en Normandie, Picardie, Bretagne et Pays de la Loire, via un réseau de proximité de 12 agences. Elle exerce son activité en conception, construction et rénovation dans les domaines de l’habitat, des ouvrages fonctionnels, des opérations multi-produits, de l’industrie et de l’environnement. Bouygues Bâtiment Grand Ouest offre à ses clients une gamme complète de savoir-faire allant du développement et de la conception du projet jusqu’à son exploitation/maintenance.

www.bouygues-batiment-grand-ouest.fr/

Articles plus anciens «