Archives de la Catégorie : Sécurité

Fév 21 2018

Nouveaux produits bâtiment : Sto innove avec le lancement d’une bande intumescente : 1ère solution invisible pour le recoupement feu en bardage validée, par un laboratoire.

Le blog du bâtiment : Jusqu’ici la solution pour éviter la propagation du feu était de compartimenter la façade avec une bavette acier débordante, tous les 2 niveaux sur les constructions béton et à tous les étages sur les constructions bois. Celle-ci présente 2 inconvénients : d’un côté, elle nuit au rendu architectural souhaité et, de l’autre, elle crée des ponts thermiques sur toute la périphérie du bâtiment.

L’intumescence n’est pas nouvelle et existe déjà depuis longtemps dans d’autres domaines. En revanche, le fait de l’intégrer dans le bardage est une première. Sto, leader français dans le domaine de l’ITE, est le 1er spécialiste à proposer la bande intumescente comme solution de recoupement feu en bardage ventilé. En tant qu’acteur global de la façade, Sto a également travaillé sur la cohérence de son offre ETICS et bardage. Ainsi l’interface entre ces deux systèmes a été validée par un laboratoire agréé.

Le blog du bâtiment STO

 

 

Un système éprouvé

Les exigences règlementaires en matière de protection incendie des façades ont évolué ces dernières années et sont au cœur des préoccupations actuelles. Les pouvoirs publics ont demandé  aux industriels de la profession de valider, par des essais, la conformité des solutions de protection applicables aux systèmes d’isolation thermique extérieure selon le protocole d’essai dit « LEPIR 2 » (Local Expérimental Pour Incendie Réel à 2 niveaux).

Toujours soucieux de fournir à ses clients des produits innovants et conformes à la réglementation, Sto a profité de l’opportunité pour mener des recherches approfondies sur le recoupement feu afin de trouver des axes d’amélioration. La solution de recoupement feu avec une bande intumescente, conforme à l’IT249, a ainsi été mise au point et validée par l’essai LEPIR 2.

En cas d’incendie, cette bande s’expanse pour compartimenter la lame d’air.
Ses domaines d’emploi sont très étendus. Elle peut être utilisée aussi bien sur les structures en béton, maçonnées, que sur les Constructions à Ossature Bois (COB) et en bois lamellé-collé (CLT). Elle s’intègre aux bardages StoVentec montés sur ossatures en bois, acier et aluminium.

Une performance thermique

En supprimant la bavette, pièce métallique, les déperditions thermiques sont éliminées. La bande intumescente étant fixée directement sur la laine de roche de la gamme Sto, elle permet d’isoler en continu sur l’ensemble de la façade, sans interruption de l’isolant.

Place à la liberté et créativité architecturale

Invisible, la bande intumescente laisse une totale liberté dans la conception des façades.

Cette innovation s’intègre aux 3 systèmes de bardage rapporté : StoVentec R Enduits, StoVentec SCM revêtements collés (pierre naturelle, brique, céramique et mosaïque de verre) et StoVentec Glass (panneaux de verre émaillé teinté). Sto est par ailleurs en mesure de proposer une mixité bardage/ETICS dont l’interface est validée par le laboratoire Efectis.

En outre, la bande intumescente permet à ces 3 systèmes de pouvoir exprimer pleinement leur qualité architecturale en s’affranchissant de la contrainte visuelle de la barrière coupe-feu. Ces parements permettent d’habiller des surfaces de façades importantes en continu pouvant aller jusqu’à 450 mpour les revêtements enduits par exemple.

Une mise en œuvre simplifiée

Quel que soit le type de façade et notamment pour les façades courbes, la bande intumescente offre un réel gain de temps pour les applicateurs sur les chantiers.

Avant d’être fixée mécaniquement, elle se pose facilement grâce à sa face autocollante.
Elle est d’autant plus appréciable pour la mise en œuvre sur les bâtiments à forme cintrée par sa souplesse.

Avec cette innovation, Sto confirme sa sensibilité aux tendances architecturales actuelles en apportant une réponse qui combine à la fois efficacité thermique et valorisation esthétique.

 

www.sto.fr

Fév 06 2018

Nouveaux produits bâtiment : FIRESCREEN DE BOULLET – NOUVEAU RIDEAU TEXTILE : 60 MINUTES DE RESISTANCE AU FEU SANS IRRIGATION

Le blog du bâtiment : La société BOULLET, Groupe Adexsi, spécialiste des portes coupe-feu vitrées, du compartimentage invisible et mobile, et des rideaux pare-flammes, innove avec FIRESCREEN, une nouvelle génération de rideaux textile sans irrigation, résistant au feu jusqu’à 60 minutes et destinée à la protection incendie des bâtiments industriels, centres commerciaux, salles de spectacle, entrepôts, usines et ERP – Etablissements Recevant du Public.

Le blog du bâtiment Boullet

 

UNE PROTECTION INCENDIE COMPACTE, LEGERE, RESISTANT

FIRESCREEN de Boullet permet le compartimentage des bâtiments et la limitation de propagation de l’incendie dans les voies de circulation et issues de secours, avec une isolation thermique jusqu’à 140° C et un classement de résistance au feu EI30, EI 60. Ce rideau à dévêtissement vertical est composé d’un textile doublé qui intègre un matériau isolant et résistant en graphite, intumescent en cas d’incendie. Il est donc inutile pour le Maître d’ouvrage de prévoir un réseau de sprinklers et des évacuations d’eau dans le sol. Grâce à sa conception très compacte et à la grande légèreté du tissu textile, FIRESCREEN est facile à installer dans tous types de bâtiments. Ce rideau bénéficie d’un dispositif à translation verticale avec enroulement associé à une motorisation de 230 V. Lorsque le système central de détection incendie émet un signal d’alarme, le rideau textile FIRESCREEN se déroule en moins de 30 secondes pour obturer le passage et empêcher toute propagation du sinistre.

Disponibles dans 2 gammes dimensionnelles et 2 tailles de coffres, les rideaux FIRESCREEN de Boullet sont validés par des procès-verbaux de résistance au feu et bénéficient du marquage NF-Portes résistant au feu en métal.

 

LE COMPARTIMENTAGE DES BÂTIMENTS

L’objectif de la réglementation française en matière de sécurité incendie est d’assurer l’évacuation des personnes tout en limitant la propagation des flammes et gaz inflammables, en dirigeant chaleur et fumées vers l’extérieur et/ou en confinant les gaz chauds. En cas d’incendie, le compartimentage est la seule action qui évite la propagation des flammes, tout en préservant les personnes et les biens. Diviser un bâtiment en plusieurs zones permet de diminuer les risques de propagation de l’incendie. En fonction de leurs activités et des risques, tous les bâtiments industriels doivent êtres compartimentés.

 

PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DES RIDEAUX FIRESCREEN DE BOULLET

  • Rideau à dévêtissement vertical
  • Dispositif à translation verticale avec enroulement
  • Motorisation 230 V • Frein 24 V
  • Armoire DAS Souchier-Boullet
  • Dispositif d’arrêt sur obstacle
  • Dimensions de passage libre maxi : 5.750 mm en largeur, 5.000 mm en hauteur
  • PV Feu Efectis et PV DAS Efectis – Certification NF
  • Classement de résistance au feu EI30, EI 60

 

www.adexsi.com

Jan 26 2018

Nouveaux produits bâtiment : ABUS – Boîtier sécurisé KeyGarage : Des clés confiées aux seuls détenteurs du code secret : familles, salariés, locataires saisonniers, aides à domicile…

Le blog du bâtiment : Entreprise familiale allemande active partout dans le monde, ABUS fabrique des matériels de sécurité préventifs. D’une grande durabilité et d’une remarquable fiabilité, les produits ABUS embrassent trois domaines d’activité : la sécurité chez soi, la sécurité en déplacement et la sécurité des bâtiments, publics ou privés. Le système KeyGarageTM ABUS, proposé en 5 versions, est l’exemple même d’une solution sûre pour les particuliers et les entreprises. Il consiste en un solide boîtier en métal protégé par un code, qui abrite clés et cartes uniquement accessibles aux personnes autorisées.

Fini les clés égarées ou qu’on oublie de confier aux enfants, aux salariés, à l’aide à domicile, aux vacanciers locataires… le boîtier sécurisé KeyGarage™ ABUS détient la solution en offrant une gestion simplifiée et plus sûre au quotidien des clés et badges d’entrée. Un simple code numérique délivré aux personnes autorisées sert de sésame : le boîtier s’ouvre, rendant les clés et badges accessibles. Les méthodes traditionnelles – clé sous le pot de fleurs, dans la boîte aux lettres, chez le voisin – perdent du terrain, au profit de davantage de sécurité.

Le blog du bâtiment ABUS

Un protecteur bien protégé

Le KeyGarage™ ABUS a été conçu pour garantir un excellent niveau de sécurité tout en étant parfaitement adapté à une utilisation en extérieur. Le boîtier en métal massif et son solide clapet en zinc coulé sous pression protègent le contenant de tout accès non autorisé. Un cache en plastique préserve le mécanisme des intempéries.

KeyGarage™ ABUS : Un marché en très forte progression

Parce qu’il facilite la vie des propriétaires et des utilisateurs dans divers domaines, le système KeyGarage™ ABUS connaît une ascension rapide, notamment sur les marchés de la location saisonnière et de l’aide à domicile.

 

USAGE PROFESSIONNEL

  • En cas d’absence du responsable
  • En cas d’utilisateurs multiples (chantiers, locaux communs)
  • En cas d’usage en libre-service (clubs de sports)

 

USAGE À DOMICILE

  • En cas d’absence pour locations saisonnières
  • En cas de difficulté à se déplacer pour aller ouvrir
  • En cas de visiteurs réguliers ou ponctuels

 

Pour que les clés soient accessibles à plusieurs personnes, il suffit de communiquer le code numérique du KeyGarage™ ABUS au groupe autorisé (enfants rentrant de l’école, aide à domicile, artisans, vacanciers en location, services d‘assistance…). Lorsque ce groupe de personnes change, le code peut être modifié rapidement et en toute facilité. Le propriétaire dispose de 10 000 codages possibles (combinaison à 4 chiffres).
Le système ABUS représente également la solution idéale pour les loueurs de voitures, les propriétaires de maisons de vacance, le personnel du secteur des soins délivrés à domicile ou encore pour permettre l’accès à des prestataires en son absence (peintre, plombier…).

Autre avantage : le KeyGarage™ ABUS permet aux services d’urgence d’intervenir en l’absence du ou des occupant(s). Le propriétaire communique le code aux intervenants – pompiers, Samu, gendarmes… – qui retireront les clés du boîtier numérique, placé dans un endroit discret près de la porte d’entrée. Il en résultera un gain de temps et une porte intacte, puisque non fracturée.

Une gamme complète adaptée à chaque cas

 

Le système KeyGarage™ ABUS est disponible en 5 versions différentes.

  • Le nouveau KeyGarage™ 727 est un boîtier sécurisé compact qui permet de ranger jusqu’à 8 clés. Son clapet en plastique protège le mécanisme contre l’humidité et la saleté.
  • Le Mini KeyGarage™ 737 est le plus petit modèle de la gamme. Compact et transportable, il est parfaitement adapté aux petits objets lors des déplacements. Son code à 4 chiffres est réglable à l’aide de molettes.
  • Les KeyGarage™ 787 et 797 offrent un verrouillage et un déverrouillage qui s’effectuent par le biais d’un code à 4 chiffres, réglable à l’aide de molettes.
  • Le KeyGarage™ 787 BIG dispose d’un casier plus spacieux et d’un mécanisme interne de forme plate et peu encombrant. Il permet ainsi de ranger jusqu’à 50 clés ou des trousseaux de clés.

Les modèles 727, 787 et 787 BIG sont destinés à un montage mural en intérieur ou en zone extérieure abritée, et les 737 et 797 sont dotés d’une anse qui permet de les fixer, comme un cadenas, à une poignée de porte, à une balustrade ou à une voiture, quand le propriétaire pratique des sports nautiques ou du jogging.

• KeyGarage™ 727
Capacité : 8 clés
Anse couverte d’un revêtement de protection
Code interchangeable à 4 chiffres – molettes

• Mini KeyGarage™ 737
Capacité : 6 clés
Anse couverte d’un revêtement de protection
Code interchangeable à 4 chiffres – molettes

• KeyGarage™ 787
Capacité : 20 clés ou 14 cartes
Code interchangeable à 4 chiffres – molettes

• KeyGarage™ 787 BIG
Capacité : 50 clés
Code interchangeable à 4 chiffres – molettes

• KeyGarage™ 797
Capacité : 20 clés ou 14 cartes
Anse couverte d’un revêtement de protection
Code interchangeable à 4 chiffres – molettes

 

 

www.abus.com

Déc 20 2017

Nouveaux produits bâtiments : PROTHERM LIGHT® : LA 1ÈRE GAMME D’ENDUITS DE PROTECTION ANTI-INCENDIE BY EDILTECO FRANCE®

Le blog du bâtiment :  C’est à l’occasion du salon Batimat qu’EDILTECO France® a choisi de lancer et de présenter, en avant première, PROTHERM LIGHT®, une gamme complète d’enduits de protection contre le feu.

PROTHERM LIGHT® c’est l’assurance d’une grande fiabilité technologique pour les professionnels de la prévention, quant aux produits susceptibles d’être utilisés dans des infrastructures comme des aéroports, des hôpitaux, des écoles, touchant le grand public.

Parce que la protection des personnes contre les risques d’incendie, dans les établissements recevant du public et dans les immeubles d’habitation, est une préoccupation constante, autant des pouvoirs publics que de l’ensemble des acteurs de la construction, EDILTECO France® s’est engagée dans un processus de développement technologique continu, visant à sauver des vies humaines et à sauvegarder les infrastructures.

Cette gamme de mortiers, issus d’une technologie révolutionnaire est donc la toute première chez EDILTECO France®, et se destine au marché de la protection passive contre l’incendie.

PROTHERM LIGHT® se décline en deux versions : l’enduit PROTHERM LIGHT® et l’enduit PROTHERM LIGHT HEAVY®.

Le blog du bâtiment Edilteco

 

PROTHERM LIGHT®, une solution technologique conforme à l’EN 13381, selon le DM 16 Février 2007

Les législations concernant les revêtements de protection au feu, qu’elles soient nationales ou européennes, répondent toutes à des préconisations préventives intégrées par les industriels.

Ces derniers s’engagent à valider, par des essais, la conformité des solutions de protection applicables aux systèmes isolants visant à l’augmentation des performances de résistance au feu des éléments structurels.

La publication de la DM du 16 Février 2007 – classification de résistance au feu des produits et des éléments constructifs pour travaux de construction – a introduit des modalités précises de vérification des performances de résistance au feu, des éléments structurels présents dans les bâtiments.

Elles font l’objet de contrôle de la part des pompiers. Elles sont également les seules évaluations de performance calculées conformément aux normes de la série EN 13381, que le DM 16 Février 2007 permetd’utiliser, pour la détermination des paramètres thermo-physiques des systèmes de protection.

Ces normes impliquent donc une campagne d’expérimentation : des tests sont effectués sur des typologies de structures définies, traitées avec différentes épaisseurs d’enduit isolant. L’analyse numérique des données de température, propres au changement de temps d’exposition au feu, permet alors d’établir un rapport de classification (évaluation). Ce document synthétique, présentant les données de performance en fonction de la typologie de la structure et de la typologie de la résistance au feu, permet de définir les épaisseurs nécessaires à appliquer sur le type de bâtiment.

 

PROTHERM LIGHT®, comment ça marche ? 

Pendant l’exposition au feu de l’enduit PROTHERM LIGHT®, la chaleur est absorbée en profondeur et les billes de polystyrène disparaissent (ou fondent) sans aucune émission de flamme et de fumée.

De cette façon, se créer une structure composée des liants de ciment et des cellules ou espaces vides, causées par la disparition des billes de polystyrène.

Ainsi, l’enduit change ses caractéristiques physiques, devenant une couche de matériau avec de hautes capacités d’élimination de la chaleur, lesquelles s’ajoutent aux avantages dérivantes de la perte d’eau cristallisée et de l’épaisseur du matériau.

Les photos ci-dessous montrent l’enduit avant et après l’exposition au feu ou à la chaleur; on peut remarquer que les billes sont remplacées par les cellules ou espaces vides.

 

LA GAMME PROTHERM LIGHT

Le PROTHERM LIGHT® pour une utilisation en intérieur et extérieur

PROTHERM LIGHT® est un enduit pré-mélangé léger (masse volumique basse de 300 kg/m3), thermo-isolant, pour un usage interne et externe, obtenu par le mélange de billes vierges de PSE, de liants hydrauliques et d’additifs spéciaux.

Il permet de protéger un grand nombre de supports : des éléments structurels (poteaux béton, acier… ) en passant par les murs et les plafonds des bâtiments. Sa déclinaison sur des supports aussi variés que l’acier, la brique, le béton armé traditionnel et précontraint, permet une utilisation dans des bâtiments à usage civil comme à usage industriel.

Ne contenant pas de fibre, ce mortier solide (une fois sec) ne se désagrège pas quand on le touche, et présente donc un caractère de forte stabilité et durabilité.

Cet enduit de protection au feu est le plus polyvalent et le plus certifié du marché. Sa conception, sa composition et sa facilité d’application (y compris dans des conditions extrêmes), en font un enduit de protection incendie aux avantages multiples :

– caractéristiques de résistance mécanique et à l’impact renforcées : 0,97 N/mm² à la compression,

– excellente capacité d’isolation thermique (= 0,079 W/mK),

– forte résistance aux agents atmosphériques : PROTHERM LIGHT® peut être appliqué à l’extérieur sur des supports très humides,

– temps de séchage très rapide,

– lissé et/ou peint, PROTHERM LIGHT® n’impose aucune contrainte dans le choix des finitions.

Disponible en gris et en blanc, cet enduit pré-mélangé est mis en oeuvre par projection mécanique.

 

PROTHERM LIGHT HEAVY®, pour une utilisation en intérieur 

PROTHERM LIGHT HEAVY® est un enduit pour usage interne, obtenu par le mélange d’agrégats et de liants aériens, dérivés du plâtre avec l’adjonction de perlite expansée et autres additifs non toxiques en petites quantités.

Grâce à sa composition particulière, PROTHERM LIGHT HEAVY® est un produit à haute tolérance biologique. Il garantit, de ce fait, une sécurité totale, lors de l’application, pour la santé de l’utilisateur et les meilleures conditions d’hygiènes lors la manipulation, pendant toutes les phases de travail.

PROTHERM LIGHT HEAVY® peut être utilisé comme un enduit de base pour l’intérieur des habitations comme des bureaux, mais aussi des usines, des magasins. Applicable à la main ou à la machine, il est l’enduit à privilégier pour la rénovation, présentant l’avantage d’être mise en oeuvre sur un grand nombre de supports : briques, béton, blocs bétons, etc.

Depuis sa création, EDILTECO France® a toujours orienté sa politique de développement sur des objectifs d’innovation, apportant un gain de performances aux produits, tout en augmentant la simplicité et la rapidité d’application.

Aujourd’hui, la marque EDILTECO® rayonne par une offre de systèmes et produits multi-réponses en termes d’isolation et de confort pour tout type de construction.

C’est en cohérence avec cette politique de développement qu’EDILTECO France® se lance sur un nouveau marché avec la gamme PROTHERM LIGHT®.

Une gamme qui bénéficie de toute l’expertise du Groupe EDILTECO et qui répond avec pertinence aux exigences des législations concernant les revêtements de protection au feu pour les systèmes isolants visant à l’augmentation des performances de résistance au feu des éléments structurels.

 

www.edilteco.fr

Déc 06 2017

Nouveaux produits bâtiment : Surveillance de la qualité de l’air intérieur – testo 440 mesures intuitives en génie climatique

Le blog du bâtiment : Élément essentiel à la santé de l’homme, la qualité de l’air intérieur des bâtiments fait l’objet de toutes les attentions. Combinant intuitivité, polyvalence en format compact et confort d’utilisation, le nouvel anémomètre multifonctions testo 440 analyse la qualité de l’air dans les locaux en contrôlant tous les points de mesure sur les systèmes de climatisation et de ventilation.

Le blog du bâtiment Testo


Compact

L’appareil multifonctions testo 440 existe en deux versions, avec ou sans mesure de pression différentielle :
. testo 440,
. testo 440 dP permettant d’effectuer des mesures sur les filtres ou de débit avec un tube de Pitot ou de facteur k.

Intuitif
Le nouvel appareil testo 440 réalise les mesures de débit d’air, de pression, d’humidité et de température en ambiance, en gaine ou sur bouche des systèmes de climatisation et de ventilation.
Grâce à l’interface graphique simple, à l’ergonomie des menus déroulants clairement structurés pour les applications les plus importantes et à une sélection de sondes (à hélice, fil chaud, …), testo 440 est facile à utiliser.

Multifonctions
testo 440 est équipé d’une poignée universelle qui peut être montée rapidement, et en toute sécurité, sur toutes les sondes. Toutes les sondes anémométriques pour gaine du testo 440 ont un télescope extensible et gradué (en option, extensible de 1 à 2 m).
Différents principes de mesure peuvent être utilisés :
. sonde à fil chaud incluant un capteur de température avec télescope pour une mesure précise de vitesses d’air faibles,
. sonde à hélice 16 mm à large étendue de mesure,
. sonde à hélice 100 mm avec Bluetooth et mesure de température, pour des mesures sur bouches,
. sonde d’humidité avec température,
. capteur de pression différentielle : mesure avec tube de Pitot,
. sonde avec capteur infrarouge pour la mesure de CO2 ambiant,
. sonde d’éclairement lumineux pour obtenir les Lux sur un poste de travail.

Communication sans fil ou filaire
testo 440 communique avec les sondes filaires mais aussi avec les sondes Bluetooth® pour plus de confort.

Clair
testo 440 affiche en parallèle 3 valeurs mesurées, ce qui permet de visualiser en un coup d’oeil la configuration et les résultats.

Fiable et sécurisé
testo 440 est doté d’une mémoire interne pour 7500 rapports de test et d’une interface USB pour l’exportation des données.

Unique sur le marché grâce à la flexibilité d’adaptation des différentes sondes, testo 440 facilite la mesure et la documentation à un prix accessible !

 

www.testo.com

Déc 04 2017

Nouveaux produits bâtiment : Sécurité incendie : les blocs de béton cellulaire Cellumat une véritable barrière anti-feu, classée A1

Le blog du bâtiment : La sécurité incendie dans les bâtiments d’habitation dépend en grande partie des matériaux de construction qui ont été utilisés et de la configuration des lieux. Après le terrible incendie de la tour Grenfeel à Londres qui a fait près de 80 morts, et dont l’isolant pour la façade extérieure et les panneaux de bardage utilisés seraient à l’origine de la propagation du feu et des fumées toxiques, la réglementation incendie dans les bâtiments a fait l’objet d’un nouveau rapport du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

En France, la construction et la conception des bâtiments d’habitation de moins de 50 m (familles 1 à 4) et des immeubles de grande hauteur (IGH) de plus de 50 m sont soumises à des normes contre le feu très exigeantes, voire les plus strictes d’europe. Toutefois, à travers son rapport, le CSTB a relevé certaines failles liées aux réglementations thermiques successives et aux nouvelles pratiques constructives : épaisseurs d’isolants plus importantes, diversification des matériaux isolants, développement de l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur), renforcement de l’étanchéité à l’air, utilisation de matériaux combustibles dans les structures… En matière de prévention incendie et de dispositifs de sécurité qui limitent la propagation du feu, les solutions monomur en béton cellulaire Cellumat, classées A1, sont une excellente alternative constructive. Les propriétés physiques du béton cellulaire Cellumat constituent une véritable barrière infranchissable aux flammes car le matériau ne contribue pas à la propagation du feu, ne développe pas de fumées toxiques en cas d’incendie et ne se déforme pas.

Le blog du bâtiment Cellumat

 

Le béton cellulaire : une solution monomur anti-feu

Les enjeux de la transition énergétique et les réglementations thermiques successives (RT88, RT2000, RT2005, RT2012 et RT2020) ont fait évoluer les pratiques et les techniques constructives. Dans un souci de traitement des ponts thermiques, l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) s’est fortement développé dans la construction de bâtiments d’habitation et avec lui l’augmentation progressive de l’épaisseur des isolants. Fort est de constater, que cette nouvelle masse combustible représente un facteur de risque incendie non négligeable. De plus, la diversité des matériaux d’isolation utilisés et les différentes réactions au feu qu’ils peuvent engendrer (feu couvant par exemple) présentent également de nouveaux risques pour les immeubles.

Appartenant à la classe Européenne A1 « matériaux non combustibles », le béton cellulaire Cellumat possèdent des propriétés thermiques exceptionnelles qui permettent de construire des murs RT2012/RT2020, et passifs selon le principe du monomur. Cette technique sans isolants rapportés, et qui sont susceptibles d’être une source de propagation des flammes, est plus sûre et peut limiter l’embrasement généralisé du bâti.

 

Un matériau incombustible pour limiter la propagation du feu et éviter les intoxications liées aux fumées toxiques

Dans son rapport, le CSTB a également constaté que face au développement de bâtiments, y compris de grande hauteur, qui utilisent en structure des solutions multi-matériau ou des matériaux combustibles (bois par exemple) qui favorisent les incendies, les exigences de réaction et de résistance au feu apparaissaient insuffisantes.

Avec la structure en cellules fermées, le béton cellulaire Cellumat est une solution constructive qui limite l’extension de l’incendie et l’élévation de température. Il enregistre de très bons résultats aussi bien sur le plan de la réaction au feu que de la résistance au feu.

 

Réaction au feu
Ininflammable, le béton cellulaire Cellumat n’alimente pas le feu ni ne contribue à la combustion car il ne peut être consommé par le feu. Il n’émettra donc aucune fumée toxique, source de près 75 % des décès dues aux incendies et qui a été l’un des facteurs qui a alourdit le triste bilan de l’incendie de la Tour Grenfell .

 

Résistance au feu
En cas d’incendie, le béton cellulaire Cellumat conserve sa résistance mécanique (R), ses qualités d’étanchéité aux flammes (E) et d’isolation thermique (I). Même en cas d’exposition prolongée à une forte température, la structure du matériau n’est pas influencée. Le béton cellulaire ne fond pas et ne se déforme pas. Il évite ainsi les risques de propagation des flammes et prévient les risques d’effondrement du bâtiment.
Par ailleurs, grâce à sa structure cellulaire isolante, la température interne progresse moins vite dans un mur de béton cellulaire que dans un mur de béton classique.

Les blocs en béton cellulaire Cellumat limitent également le risque de propagation du feu via les façades. L’incendie en façade se propage souvent par la surface du revêtement de façade, d’un compartiment à l’autre par l’intérieur ou l’extérieur, ou au sein de la façade par le biais des composants combustibles (isolants) ou de la lame d’air ventilée située derrière le revêtement.

Dans le cas de bâtiments réalisés en blocs Cellumat, le risque de propagation du feu entre les compartiments est fortement réduit grâce à la haute résistance des blocs de béton cellulaire qui forment la structure du bâtiment (évitant la propagation par l’extérieur) et des planelles Cellumat, mises en œuvre dans la jonction entre la façade et le plancher (évitant la propagation par l’intérieur).

 

SOLUTIONS COUPE-FEU

Conforme à la nouvelle réglementation européenne (1364-1), les blocs en béton cellulaire Cellumat détiennent une série de PV d’essai feu ainsi qu’un PV test Hydrocarbure majoré (HCM N°11 DRI 237). Cellumat dispose de PV’s feu allant jusqu’à EI240 pour ses blocs Maxibloc et GIGABLOC, et propose donc des produits optimisés pour la réalisation des murs coupe-feu.

Le GIGABLOC permet, suivant l’épaisseur de la cloison, la réalisation de parois jusqu’à 24 m de hauteur. Le grand module de 120 x 60 cm permet de construire rapidement : à l’aide d’une petite grue de chantier, le rendement de pose est de minimum 10 m²/h.
Le Maxibloc est manuportable ; en épaisseur 17,5 cm et pour un mur de 20 m de longueur, le EI s’élève à 240 min.

Définitions des valeurs :
R = stabilité : laps de temps pendant lequel un élément de construction continue à remplir sa fonction porteuse et maintient sa stabilité pendant un incendie.
E = étanchéité aux flammes : le laps de temps pendant lequel un élément de construction reste étanche aux flammes, à la fumée et aux gaz.
I = isolation thermique : le laps de temps pendant lequel l’élement de construction limite la température du côté qui n’est pas exposé au feu, de telle sorte qu’il n’y ait pas de combustion spontanée dans l’espace qui ne brûle pas.

 

Un impact environnemental réduit

Un incendie peut accroître de 14 % l’empreinte CO2 d’un bâtiment, suite aux émissions de carbone liées aux gaz de combustion. Cet impact environnemental est d’autant plus accentué sur les bâtiment HQE, construits selon les modes constructifs traditionnels qui utilisent des matériaux présentant des hautes performances énergétiques mais de moins bonnes résistances au feu. Le béton cellulaire Cellumat n’a aucun impact négatif sur l’environnement lors d’un incendie car il est incombustible et ne produit aucune fumée.
Entièrement minéraux et recyclables à 100 %, les blocs Cellumat ont une empreinte écologique exceptionnellement réduite. De par leur faible poids, leur fabrication consomme peu de matière première et peu d’énergie.

Certifiés A+, ils ne génèrent pas de poussières ni de particules dans l’air.

Par ailleurs, certifié ISO 1400, Cellumat s’engage à améliorer son procédé de fabrication pour réduire l’impact de son activité sur l’environnement.
Cellumat développe et fabrique des matériaux innovants en béton cellulaire et en silicate de calcium pour la construction et l’aménagement extérieur.
L’usine ultramoderne Cellumat, située à Valenciennes, intègre les toutes dernières technologies. La capacité de production de 250 000 m3 par an et le stock permanent de 10 000 m3 permettent de répondre, de façon flexible, à toutes les demandes du marché.

 

www.cellumat.fr

Articles plus anciens «