Archives de la Catégorie : Travaux publiques

Oct 27 2017

Les accidents du travail dans le BTP

Il fut un temps où les accidents du travail dans le BTP étaient très fréquents et souvent graves. Ce grand nombre d’accidents a amené à réfléchir au sein des entreprises, ainsi que pour des instances publiques telles que la sécurité sociale et la CnamTS, à la mise en place des mesures visant à renforcer la sécurité au travail. Résultat, avec un plan d’action de prévention large, comprenant, par exemple, le passage d’un certificat d’aptitude (CACES) pour les conducteurs d’engins, la gravité ainsi que le nombre d’accidents a considérablement régressé et est, actuellement, toujours en baisse.

 

Des chiffres rassurants pour un secteur accidentogène

Selon le dernier communiqué de presse de l’assurance-maladie, paru le 14 septembre 2017, la sinistralité (accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles) dans le secteur du BTP, pour l’année 2016, a connu une baisse de 3,1 % de ses accidents du travail comparé à 2015 (l’indice de fréquence est de 60 AT pour 1000 salariés). Le BTP reste pourtant l’un des secteurs où les risques sont les plus grands. Toutefois, la prévention et les méthodes modernes de travail et d’organisation des chantiers ont permis aux entreprises de créer un environnement bien plus sécuritaire qu’auparavant. En effet, en onze ans le secteur du BTP enregistre une baisse de plus de 31 % de la sinistralité, soit le plus fort taux jamais enregistré, tous secteurs confondus.

 

Les principales causes des accidents dans le BTP

Malgré la baisse de la sinistralité, les causes les plus fréquentes d’accidents dans le BTP restent sans surprise la manutention manuelle (53%), les chutes de hauteur (29%), ainsi que l’utilisation d’outillage à main (9%). Cependant, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), avec le soutien de la CnamTS et la DGT, a mis en place un plan stratégique nommé « Horizon 2020« . Ce plan a pour but de réduire significativement les causes des accidents les plus fréquents. Les trois causes prioritaires qui ont été identifiées sont les chutes de hauteur, les dangers chimiques comme avec l’amiante, ainsi que les risques routiers professionnels, des risques qui génèrent fréquemment des accidents mortels. Ainsi, ce ne sont pas moins de 1600 maîtres d’ouvrage qui ont été formés afin de soutenir et d’accompagner les entreprises du secteur dans leurs efforts de prévention des accidents de travail.

 

Les accidents liés aux engins de chantier

Les travaux publics sont, quant à eux, plus touchés par des accidents liés aux engins de chantier comparé au secteur du bâtiment. Si l’on en croit les données recueillies par l’INRS avec son programme « Epicea », qui répertorie des milliers d’accidents survenus entre 1991 et 2008, les accidents d’engins de TP représenteraient 23 % des AT sur cette période. Il s’agit donc du type d’accident le plus fréquent dans les travaux publics, loin devant les autres. Cette base de données montre bien que les risques liés aux engins de TP ne sont pas à prendre à la légère, la conduite et la manipulation d’engins tels que les tombereaux, les pelleteuses, les compacteurs ou encore les dumpers, nécessitent une formation adéquate à la conduite en sécurité, comme le dispense le CACES. Le référentiel annexé à la recommandation de la CnamTS relative au CACES, stipule que la formation des conducteurs d’engins est un prérequis indispensable que l’employeur se doit de respecter. Il permet au chef d’entreprise de remplir ses obligations vis-à-vis de la réglementation et au conducteur d’être formé en prenant en compte tous les éléments du référentiel.

De nombreux accidents dans le BTP sont encore dus à la mauvaise utilisation des engins de chantier, que ce soit sur des voies de transport public, pendant une manœuvre trop brusque ou encore, à cause de la chute d’une des parties de l’engin. Le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité n’étant pas obligatoire, certains chefs d’entreprises se contentent de faire suivre une formation rapide à leurs employés et de leur délivrer une autorisation de conduite. Cependant, ces formations rapides ne sont pas forcément en phase avec le référentiel de la CnamTS et n’en abordent peut-être pas tous les éléments. C’est à cause de cette différence qualitative entre le certificat d’aptitude et d’autres formations non homologuées, que des chefs d’entreprises se sont déjà vu condamner au tribunal dans le cadre d’accidents mettant en cause des engins de chantier. Les accidents mettant en cause des engins de travaux publics sont souvent graves et entraînent le décès du conducteur ou d’une tierce personne, raison de plus pour être particulièrement vigilant.

Les accidents dans le BTP ne sont pas dus seulement à une mauvaise utilisation des engins ou des machines ou à une mauvaise organisation du travail, mais aussi, dans de nombreux cas, aux dysfonctionnements du matériel, ou bien à la nature et à l’état du sol qui peuvent également jouer un rôle important.

 

Former à la sécurité contribue à réduire le nombre et la gravité des accidents

Former les salariés à la sécurité fait partie des obligations légales de l’employeur. Les ouvriers doivent recevoir une formation dès leur entrée dans l’entreprise afin de minimiser les risques qui, comme le montrent les données collectées sur le sujet, sont plus grands lors des premiers jours d’embauche. De plus, bien que la sinistralité soit en baisse dans le secteur, certaines maladies professionnelles enregistrent une augmentation de leur indice de fréquence. C’est le cas pour les troubles musculo-squelettiques qui, en 2014, ont vu leur pourcentage bondir de près de 16 %. Ces chiffres sont à relativiser car des actions sont actuellement menées pour limiter que surviennent ces maladies professionnelles. Néanmoins, ils montrent bien l’importance de la formation à la sécurité, qui présente l’avantage de sensibiliser les travailleurs à la prévention des risques.

Pour conclure, on peut dire que le secteur du BTP reste encore l’un des plus accidentogènes et l’on peut aisément comprendre pourquoi : port de charges lourdes, masse en mouvement, travail sur nacelle en hauteur, circulation d’engins sur les voies de transport public, travaux avec des agents chimiques, etc. La liste des dangers est grande mais cela est à mettre en perspective avec le nombre de métiers représentés dans cette branche, du peintre en bâtiment au couvreur, du démolisseur au maçon, la palette est large. Toutefois, avec les innovations récentes et futures dans le secteur du BTP, de réels efforts ont été mené de manière à sécuriser et minimiser les risques inhérents à chaque métier. La prévention, conduite en étroite relation par les organismes publics et les entreprises, a connu un franc succès et, à l’heure actuelle, continue d’améliorer les conditions de travail sur les chantiers. Chaque collaborateur est formé et sensibilisé à la sécurité, ce qui contribue à la mise en place d’un environnement sécuritaire, où toute personne intervenant sur le chantier participe à son bon déroulement. Beaucoup d’efforts sont actuellement déployés afin de tendre vers une prévention encore plus efficiente, les données publiées chaque année indiquent avec précision les points importants à travailler. Même si l’on peut se réjouir de la baisse du taux de fréquence des accidents du travail au sein du secteur du BTP, il convient de rester vigilant et de tirer des leçons de chaque accident entraînant le décès ou l’incapacité de travail d’un collaborateur.

 

Article sponsorisé – Herman Kiwa – Groupe Via Mobilis

Nov 26 2016

Nouveaux produits bâtiments : LE SERVICE EXCLUSIF DE COLLECTE DE DÉCHETS DE CHANTIER EN BIG BAG POUR PROFESSIONNELS ET PARTICULIERS

Le Blog Du Batiment : BIG BAG ‘N GO innove dans la gestion des déchets de rénovation avec une formule simple à un tarif attractif : La vente de sacs à gravats géants associée à un service de collecte à la demande. Distribués en négoce, GSB et sur Internet, les sacs BIG BAG ‘N GO une fois remplis par les utilisateurs, sont collectés par l’entreprise sous 24 heures pour un traitement dans le respect de la réglementation.

La réhabilitation et la démolition génèrent chaque année plus de 35 millions de tonnes de déchets en France. En 2014, les rénovations de près de 3,5 millions de logements ont été achevées, produisant chacune en moyenne 5 m3 de déchets.

le blog du batiment bigbagngo

 

UN CONCEPT INNOVANT POUR SIMPLIFIER L’ÉVACUATION DES DÉCHETS ET GRAVATS

La start-up bouscule les usages du bâtiment en proposant un service qui allège les contraintes de chantier en matière d’évacuation de déchets. La valeur ajoutée de BIG BAG ‘N GO repose sur :

  • La disponibilité de la solution : Les sacs BIG BAG ‘N GO sont distribués dans une cinquantaine de points de vente en Ile-de-France et sur le site internet, qui permet en plus la planification des collectes. BIG BAG ‘N GO est un service accessible facilement, à tout moment.
  • L’innovation produit : Les sacs BIG BAG ‘N GO sont simples à utiliser et adaptés à toutes les situations de chantier. Le medium Bag de 1 m3 est parfait pour les gravats concassés tandis que le large Bag de 2 m3 avec ses dimensions exclusives (230 × 125 × 75 cm) permet de se débarrasser des objets les plus encombrants (portes, baignoires, sanitaires, etc).
  • L’efficacité par la technologie : L’entreprise garantit la collecte des sacs sous 24 heures en s’appuyant sur une technologie et un algorithme développés en interne qui permettent, par la géolocalisation notamment, d’optimiser les tournées de collectes, les flux de camions et les accès aux centres de traitement.

 

BIG BAG ‘N GO, UNE START-UP INSCRITE DANS UNE DÉMARCHE CITOYENNE

  • Réduire les impacts environnementaux : BIG BAG ‘N GO collecte et garantit la gestion règlementaire des déchets, apportant ainsi sa contribution à la lutte contre les décharges sauvages et au recyclage des matières premières. L’entreprise, par la mutualisation des flux de transport agit aussi en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).
  • Réaliser des économies : Le service à la demande de BIG BAG ‘N GO permet de maîtriser les coûts inhérents à l’évacuation des déchets par les acteurs sur les chantiers tout en gagnant du temps.
  • Contribuer à l’amélioration des conditions de travail : L’évacuation des déchets au fur et à mesure avec BIG BAG ‘N GO permet de travailler sur un chantier propre, sans nuisance (déchets volatiles, poussières) et avec un minimum de manutention. Les conditions deviennent moins pénibles, l’espace de travail plus agréable, et la productivité est améliorée.

 

www.bigbagngo.com

Nov 24 2016

Nouveaux produits bâtiments : TenCate Geolon® PP 60, une qualité certifiée, la solution économique pour améliorer la traficabilité des plates-formes

Le Blog du Bâtiment : TenCate Geosynthetics, leader européen de la fabrication des géosynthétiques, dévoile avec TenCate Geolon® PP 60 une nouvelle solution qui reflète totalement son expertise reconnue et appréciée en génie civil et travaux publics. En effet, TenCate Geolon® PP 60, en combinant séparation et renforcement, permet de réaliser en une seule opération, la stabilisation des plates-formes granulaires de façon sûre, pérenne et à moindres coûts.

le blog du bâtiment Tencate

La solution TenCate Geolon® PP 60 : 

Géotextile tissé de bandelettes, constitué de fibres de haut module en polypropylène, TenCate Geolon® PP 60, certifié ASQUAL, est conçu pour des applications de séparation et de renforcement de sol. Et les avantages qui vont imposer le TenCate Geolon® PP 60 sont multiples : excellente résistance à l’endommagement, raideur en traction adaptée au renforcement des sols, caractère chimiquement inerte, possibilité d’être préfabriqué en grands panneaux pour une installation facilitée.

De plus, TenCate Geolon® PP 60 diminue le coût global du chantier, en réduisant notamment l’épaisseur de matériaux granulaires nécessaires à la stabilisation de la plate-forme (jusqu’à 50 % d’économie de hauteur de remblais), source d’un impact environnemental moindre (en effet, il génère moins de CO2eq lié au volume à transporter et installer).


TenCate Geolon® PP 60 : une solution plus compétitive que les géogrilles

Choisir TenCate Geolon® PP 60 plutôt qu’une géogrille associée à un géotextile standard permet d’installer un seul produit plutôt que deux. TenCate Geolon® PP 60 assure les fonctions de séparation et de renforcement. L’intégralité de la couche granulaire est préservée car séparée du sol support. La fonction renforcement permet de limiter les déformations grâce à sa forte résistance en traction à 5 % d’allongement. Cette valeur s’avère deux fois plus performante que celles des géogrilles en PP extrudé ordinaire et bien plus encore que celles des autres géotextiles. La forte rugosité de la solution TenCate assure le transfert des charges par frottement avec le matériau granulaire.

En plus de s’imposer comme solution technique économique, TenCate Geolon® PP 60 limite les impacts sur l’environnement comme le démontre une étude menée par l’ITH de Zurich : l’utilisation d’un géosynthétique tel que le TenCate Geolon® PP 60 réduit de 50 % l’épaisseur du remblai tout en générant une économie de 11 % (80 tonnes CO2eq par km) par rapport à une structure de chaussée conventionnelle. Un gain porté à 30 % en émissions de CO2eq par kilomètre en comparaison d’une solution de traitement à la chaux ou au ciment !

Permettant d’améliorer l’arase et d’obtenir le niveau de portance minimal requis pour assurer la traficabilité, TenCate Geolon® PP 60 permet de limiter les recouvrements grâce à des rouleaux de 5,2 m. TenCate Geolon® PP60 est garant d’une rapidité d’installation et de sécurité sur chantier grâce au tissage souple et régulier qui facilite la pose en toute sécurité (absence d’arêtes vives propres aux géogrilles rigides).

Enfin, autre avantage indéniable, TenCate Geolon® PP 60 n’affiche pas de mémoire de forme lorsqu’il est déroulé et ne nécessite pas de lestage pendant la pose, contrairement aux géogrilles rigides en PP extrudé.

 

De multiples atouts qui imposeront bien vite la solution certifiée ASQUAL TenCate Geolon® PP 60 auprès des prescripteurs comme des entreprises.

 

www.tencategeosynthetics.com

Août 25 2016

Nouveaux produits bâtiments : La solution Tracktor : 1ère plateforme de mise en relation clé en main en Europe

Le Blog du Bâtiment : Une plateforme de mise en relation : Tracktor propose une plateforme web et mobile de location d’engins de chantier entre professionnels du BTP. En louant à travers notre plateforme, les entreprises de travaux reprennent le pouvoir sur les prix pratiqués, voient le matériel disponible à proximité de leur chantier et peuvent ainsi louer moins cher en pouvant comparer directement les prix. Nous leur simplifions la réservation afin de les aider à mieux choisir, plus rapidement.

Le blog du bâtiment Tracktor

 

Entreprises de travaux:

Ils louent leur matériel quand il est inutilisé, et génèrent des revenus complémentaires.

 

Loueurs:

Ils augmentent le taux d’utilisation de leur parc et le rentabilisent plus rapidement.

 

Négociants de matériel:

Ils louent leurs engins en attendant de trouver l’acheteur et rentabilisent leurs achats.

 

Tracktor est une offre clé en main qui assure donc aux propriétaires comme aux locataires une certaine sécurité. En effet, Tracktor apporte un contrat de location et d’assurance pour toutes les machines, génère les factures automatiquement et gère les paiements de manière totalement sécurisée.

 

Le mot du Président

« Nous souhaitons faciliter l’accès au matériel et accompagner les entreprises en privilégiant l’usage à la propriété. »

« Le matériel de chantier représente le 3ème poste de dépense des professionnels du BTP. Les entreprises de travaux ont recours soit à l’achat et subissent les aléas des calendriers chantier en se retrouvant avec un parc matériel dormant, soit à la location avec la difficulté de trouver la bonne machine au bon moment. Chez Tracktor, nous sommes persuadés que la mutualisation des machines entre professionnels du BTP est la solution qui permet d’optimiser les machines pour les uns et de faire des économies en toute simplicité pour les autres. Nous avons développé une plateforme unique en Europe qui simplifie les mises en relation et nous apportons un service clé en main en tant que tiers de confiance.

Nous souhaitons faciliter l’accès au matériel et accompagner les entreprises en privilégiant l’usage à la propriété. »

 

PROPRIÉTAIRE : Des revenus complémentaires grâce à la location

Gagner en visibilité

Grâce à notre plateforme qui regroupe toutes les machines disponibles à la location, nos utilisateurs obtiennent de la visibilité auprès de centaines d’entreprises à proximité, intéressées par leur matériel.

 

Une offre clé en main

L’offre de Tracktor prend en compte tous les services liés à la location : de la gestion administrative des locations (contrat, état des lieux, factures) à un contrat d’assurance complet qui protège les entreprises contre les éventuels dégâts sur le matériel.

Toutes les transactions sont réalisées en ligne et totalement sécurisées.

Nous apportons également une certaine souplesse puisque les loueurs peuvent choisir de garder leur contrat d’assurance.

 

Générer des revenus complémentaires

En mettant en location du matériel, il est possible de générer des revenus complémentaires tout en étant rassuré quant à la sécurité de la machine.

 

 

LOCATAIRE : Louer un engin de chantier n’a jamais été aussi simple

Comparer et choisir les meilleurs prix

Notre moteur de recherche permet d’avoir accès en temps réel à l’offre présente à proximité d’un chantier, et ne propose que le matériel disponible pour ces dates. Il est donc possible de comparer les prix facilement.

 

Réserver en 3 clics

Notre objectif est de faciliter la démarche de location et nous garantissons donc une rapidité lorsqu’une entreprise souhaite réserver du matériel. Elle peut également préciser des demandes particulières en communiquant directement avec le propriétaire.

 

Des évaluations systématiques

Tous nos utilisateurs s’évaluent entre eux à la fin de chaque location. Cela nous permet de ne garder que des professionnels qualifiés et sérieux sur notre plateforme et de garantir la meilleure expérience possible.

 

 

IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

Privilégier l’usage à la propriété

Tracktor souhaite que l’époque où le parc matériel reste inutilisé dans le dépôt soit maintenant révolue. Pour cela, nous donnons les moyens aux entreprises d’optimiser au maximum le taux d’utilisation de leurs machines.

 

Privilégier les machines moins polluantes

Tout d’abord, nous favorisons le matériel qui se trouve à proximité des chantiers et réduisons les impacts du transport. De plus, nous mettons en avant le meilleur matériel, qui est souvent le plus récent et donc plus respectueux de l’environnement.

 

 

PREVENTION

Faciliter l’accès au matériel bien entretenu

Les entreprises trouvent simplement et rapidement le matériel dont elles ont besoin pour travailler dans de bonnes conditions, avec des machines bien entretenues.

 

Favoriser les machines dernière génération

Tracktor accélère la rotation du parc matériel des entreprises et elles investissent donc dans du nouveau matériel, qui répond aux dernières normes de sécurité. Les ouvriers travaillent alors dans de meilleures conditions.

 

 

SOUTIEN AU SECTEUR DU BTP

La crise de 2008 a touché très fortement le secteur du BTP et les entreprises souffrent encore aujourd’hui des conséquences. De nombreuses faillites sont constatées suite à des problèmes de trésorerie, et cela concentre le marché sur les grands groupes du secteur.

 

Du matériel moins cher

Les entreprises de travaux et les petits loueurs offrent en général des prix très compétitifs par rapport aux habitudes du marché de la location. Les locataires peuvent ainsi louer moins cher et récupérer une marge de manœuvre financière.

 

Des revenus complémentaires

En mettant en location leur matériel sur Tracktor, nos utilisateurs développent des revenus en plus de leur activité principale et complètent leur chiffre d’affaires.

 

tracktor.fr

Déc 01 2011

Actualité bâtiment : Cominex : des solutions en pierres naturelles

Blog-Bâtiment-Cominex

Blog-Bâtiment-Cominex

Le Blog Du Bâtiment :  Filiale du Groupe VM MATERIAUX, COMINEX est spécialisée dans le négoce des pierres naturelles. Elle distribue des dalles, pavés, bordures et pièces spéciales, destinés à la voirie et aux aménagements urbains et paysagers dans le cadre de projets de collectivités locales, de bureaux d’études et d’entreprises de travaux publics. L’expertise de COMINEX repose sur sa capacité à proposer aux maîtres d’oeuvre et d’ouvrage des pierres naturelles transformées et adaptées à leurs projets.

En savoir plus »

Déc 01 2011

Nouveaux produits bâtiment : Naullet présente «Reflex’yon®», une gamme de bordures scintillantes

Blog-Bâtiment-Naullet

Blog-Bâtiment-Naullet

Le Blog Du Bâtiment : NAULLET, spécialiste dans les bétons préfabriqués industriels du Groupe VM MATÉRIAUX, fait découvrir ou redécouvrir Reflex’yon®, une gamme de bordures de voiries rétro-réfléchissantes. Destinée à la signalisation routière et répondant aux attentes des travaux publics des collectivités et des services techniques, elle dispose de la marque NF. Brevetée depuis trois ans, la gamme bénéficie de la technique du «B’TON SCINTILLANT» conçue par PASCAL DUPONT de B-TON DESIGN. L’originalité de ce procédé réside dans l’intégration d’une couche homogène de billes de verre à la surface d’un béton fibré. Efficace de jour comme de nuit, elle garantit :

Articles plus anciens «