Archives du mot-clé : bâtiment

Juil 29 2016

Nouveaux produits bâtiments : Viessmann : des solutions performantes pour la transition énergétique

Le Blog du Bâtiment : Les experts l’annoncent : même si 2015 et le début d’année 2016 ont été marqués par des prix particulièrement accessibles des énergies fossiles, leur flambée d’ici 2020 est inévitable, se traduisant notamment par un impact important sur le budget des ménages français.

Le blog du bâtiment Viessmann

 

Dans un contexte post COP 21, la loi transition énergétique doit engendrer, d’ici 2030, une baisse du nucléaire pour la production d’électricité de 75 à 50 %, une consommation énergétique finale réduite de 30 % et des émissions de gaz à effet de serre diminuées de 40 %…

Le parc français de 31,8 millions de logements existants bénéficie déjà du soutien du Plan de Rénovation, qui ambitionne 500.000 unités rénovées par an jusqu’en 2017, dont 1/3 de sociaux et 2/3 privés. Ce Plan s’accompagne aussi d’une législation plus transparente et ambitieuse, grâce à la directive européenne ErP, effective depuis le 26 septembre 2015, imposant d’une part un rendement saisonnier minimal aux générateurs (pour ne conserver que les générateurs à haute performance énergétique et limiter les rejets polluants) sur le marché et d’autre part l’affichage des performances énergétiques sur les appareils de chauffage, comme c’est le cas pour les appareils électroménagers.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) de 30 % est maintenu pour cette année 2016 et s’applique pour toute rénovation énergétique dans une résidence principale, sans obligation de réaliser un bouquet de travaux. Notons de plus que le CITE peut se cumuler avec l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Seuls impératifs : des équipements, matériaux ou appareils devant être acquis et posés par des professionnels qualifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement), comme c’est le cas des professionnels installateurs partenaires du réseau Proactif Viessmann, et présenter un certain seuil de performance énergétique. On peut également mentionner la TVA à 5,5 % ou les aides de l’Anah pour les foyers aux revenus modestes.

En résumé, une panoplie d’aides et d’incitations fiscales, doublée d’équipements de chauffage nouvelle génération aux performances encore améliorées sont à disposition des ménages français ; un investissement qui leur garantit, dès aujourd’hui, un confort accru, une facture d’énergie réduite et maîtrisée ainsi qu’une valorisation de leur bien immobilier, le tout conjugué à de réels bénéfices pour l’environnement… Investir dans un système de chauffage s’avère donc plus que jamais un achat raisonné.

 

Limmobilier toujours hésitant ?

Dans un secteur de l’immobilier tendu depuis le début de la crise, le marché français 2015 du résidentiel neuf concrétise une première année de stabilisation, avec un peu plus de 350.000 logements réalisés. Les premiers mois de 2016 tendent à confirmer cette légère reprise. En revanche, le marché de la rénovation résidentielle semble suivre un ralentissement progressif au cours des 12 mois de 2015, passant d’un premier trimestre à 3,8 % à un troisième trimestre affichant – 1,5 %, selon l’Anah et le Club de l’Amélioration de l’Habitat. De même, le secteur tertiaire poursuit toujours sa courbe baissière en 2015 avec quelque 9 millions de m2 contre 18 millions en 2007…

 

Les chiffres 2015 du marché du génie climatique en France

Les chaudières

Le secteur du génie climatique est soumis à différents facteurs économiques, mais aussi aux conditions météorologiques. Ainsi, un hiver aux températures plutôt clémentes incitera moins les utilisateurs particuliers à un renouvellement de leur équipement de chauffage.

Sur un marché total passant de 579.000 à 594.000 chaudières installées (< 70 kW), les générateurs à haute performance énergétique (chaudières gaz et fioul) ont réalisé pour 2015 une progression de + 16 % (396.000 unités vs 341.000) alors que les chaudières gaz et fioul classiques perdent du terrain (- 17 % passant de 238.00 à 198.000 unités), conformément aux objectifs de la directive ErP.

Cette belle percée des générateurs à haute performance énergétique gaz ou fioul utilisant la technique de condensation, s’est opérée grâce notamment à l’arrêt de la commercialisation des chaudières basse température ainsi qu’au prix du fioul particulièrement bas (divisé par deux en 1 an). Elle se traduit par une progression à deux chiffres du marché par rapport à 2014 pour atteindre 66 % du parc des chaudières installées en 2015. (source Uniclima)

Enfin, autre constat, le marché des chaudières collectives, qu’il s’agisse de neuf ou de rénovation, perd 3,2 % avec cependant une augmentation des chaudières murales de plus de 70 kW. (source Uniclima)

Par ailleurs, soulignons que les générateurs hybrides (chaudière + PAC) revendiquent eux aussi une progression à deux chiffres avec 2.500 installations ; une croissance qui, selon Uniclima, pourrait néanmoins être freinée dans le futur par les règles d’application au CITE.

Le marché de la biomasse (chaudières bois) confirme pour 2015, sa baisse entamée en 2014, avec un recul important des ventes (- 23% pour 11.200 pièces contre 14.500 en 2014). Ce sont d’ailleurs les chaudières à chargement automatique qui payent le plus lourd tribut (- 27 %) alors que les chaudières à chargement manuel, souvent choisies par des consommateurs qui produisent eux-mêmes leur bois, sont affectées de – 16 %. (source Uniclima)

 

Le solaire thermique

Le marché du solaire thermique subit une baisse importante pour 2015, avec un recul de 35 % (97.800 m2 contre 150.500 m2 en 2014). Ainsi, les chauffe-eau solaires individuels (CESI) perdent – 34 % (18.600 à 12.300 unités), les systèmes solaires combinés (SSC) chutent de – 43 % (700 à 400 pièces) et la surface de capteurs eau chaude solaire collective (habitat et tertiaire) de – 35 % (75.500 à 48.800 m2). Néanmoins, une reprise semble s’annoncer avec l’arrivée de nouvelles aides comme le fond de chaleur. (source Uniclima)

 

Les pompes à chaleur et chauffe-eau thermodynamiques

Avec un marché porté par les petites puissances (< 10 kW), la part des systèmes dits biblocs l’emporte nettement avec près de 90 % des installations réalisées courant 2015. Plus précisément, l’aérothermie sur vecteur air (multisplit réversible) arrive grande championne (+ 16 %, 62.326 à 75.273), suivie de l’aérothermie sur vecteur eau qui gagne 8 % (passant de 62.326 à 75.273 unités) et des chauffe-eau thermodynamiques qui progressent quant à eux de 4,5 % (72.249 à 76.250 contre une augmentation de + 50 % en 2014). Enfin, la part de la géothermie régresse quant à elle de 5 % (3.249 à 3.079). (sources Pac&Clim’Info, Gifam)

 

Les réponses de Viessmann aux grandes tendances du marché du génie climatique

Devançant une fois de plus les futures normes comme le Bepos (Bâtiment à Énergie Positive) et en droite ligne de sa stratégie dévoilée au dernier salon ISH de mars 2015, la politique Viessmann repose sur un triptyque qui incarne l’avenir du secteur du génie climatique : HybridConnectPower

Ces systèmes de chauffage Hybrid combinent ainsi une chaudière gaz ou fioul à haute performance énergétique et une pompe à chaleur, dans un ensemble unique et compact : ils font appel à la source la plus économique de chaleur (énergie gaz ou fioul, ou à la pompe à chaleur), selon les variations de la température extérieure et du prix de l’énergie. Autre exemple en résidentiel, Viessmann propose la conjugaison d’une chaudière gaz à condensation et d’une installation micro-photovoltaïque. Ces nouvelles solutions viennent en compléter d’autres déjà éprouvées : chauffe-eau solaire individuel ou combinaison chaudière/thermodynamique.

Les solutions Connect Viessmann s’articulent autour d’une nouvelle génération de régulations tactiles et facilement raccordables à Internet, et d’applications mobiles permettant la télégestion de l’ensemble de l’installation de chauffage par le particulier depuis un support mobile (tablette ou smartphone), mais également la surveillance à distance par l’installateur.

Enfin, dernier volet, Power propose l’autoproduction, la consommation et le stockage décentralisé d’électricité verte. Par exemple, les panneaux photovoltaïques permettent de couvrir les besoins basiques d’une maison et d’alimenter des générateurs “Smart Grid Ready” : pompes à chaleur ou ballons thermodynamiques.

Dans les années à venir se développeront également des systèmes de stockage pour favoriser l’autoconsommation de l’électricité produite par les futures solutions de micro-cogénération exploitant un moteur Stirling ou une pile à combustible. Viessmann propose déjà au développement de ces solutions.

Confirmant une fois de plus sa capacité d’innovation et son leadership technologique Viessmann teste déjà ce dernier système (Vitovalor 300-P) en France avec des résultats très prometteurs.

Enfin, soulignons que Viessmann, fidèle à son engagement en faveur du développement durable, a mis sur le marché début 2016 les chaudières hautes performances Vitoladens 300-W (montage mural) et Vitoladens 333-F (compacte au sol) pour profiter des avantages des nouvelles variétés de fioul à très basse teneur en soufre.

 

Viessmann, la référence des chaudières haute performance énergétique

La gamme de chaudières gaz à condensation fait peau neuve

Viessmann, pionnier et leader de la condensation, revoit entièrement sa gamme de chaudières gaz domestiquespour être au plus près des attentes du marché.

La gamme Vitodens 200 se voit ainsi dotée de deux innovations majeures. Elle s’équipe de la nouvelle génération de régulation Vitotronic 200, dotée d’un écran tactile couleurs de 13’’ et qui intègre de nouvelles fonctions tant pour l’utilisateur que pour l’installateur, tout en facilitant le raccordement à Internet. Elle intègre également la nouvelle régulation de combustion Lambda Pro Control Plus, qui détecte les variations de qualité du gaz et s’adapte aux conditions climatiques tout en étant très simple à paramétrer par l’installateur.

Notons également la disponibilité de la solution Vitodens 242-F, chaudière à gaz à condensation avec ballon d’eau chaude sanitaire à serpentin solaire intégré d’une puissance de 3,2 à 26 kW.

La plage de modulation de la gamme Vitodens 200 s’étend maintenant jusqu’à 1:19, une caractéristique unique sur le marché. Un nouveau kit plancher chauffant est également disponible pour faciliter la mise en place.

Au rayon des nouveautés, la gamme Vitodens 100 n’est pas en reste. Les deux versions murales, Vitodens 100-W et 111-W, se voient dotées d’un écran LCD tactile rétro-éclairé, une première sur le marché pour ce segment de chaudières. Cette caractéristique permet à la fois un pilotage instinctif et convivial pour l’utilisateur, et une mise en service simplifée pour l’installateur.

Viessmann étend également cette gamme en y introduisant une chaudière compacte au sol, la Vitodens 111-F, dotée d’un préparateur d’eau chaude sanitaire de 130 l en acier émaillé, pour offrir aux utilisateurs le confort au meilleur rapport qualité/prix.

 

Du nouveau également du côté du fioul

Avec l’arrivée sur le marché français du fioul à très basse teneur en soufre, Viessmann est à même de proposer deux nouveaux générateurs dans sa gamme Vitoladens. La particularité des Vitoladens 300-W et 333-F ? Elles intègrent les composants éprouvés des chaudières gaz à condensation sous un habillage soigné et épuré. Avec leur piège à son et l’absence d’odeur, elles peuvent s’intégrer facilement dans des pièces à vivre. Murales ou compactes au sol avec préparateur d’eau chaude sanitaire intégré, elles sont à même de répondre à tous les besoins dans le cadre de la rénovation d’une chaufferie fioul. À noter également : la gamme Vitorondens s’enrichit d’une nouvelle déclinaison pour répondre aux attentes du marché.

 

Un nouveau générateur hybride : la Vitolacaldens 222-F

Le fioul à très basse teneur en soufre permet également à Viessmann d’étendre sa gamme de générateurs hybrides : la Vitolacaldens 222-F vient ainsi rejoindre son homologue fonctionnant au gaz. Elle intègre dans le même ensemble compact une chaudière fioul à condensation, une pompe à chaleur air/eau split Vitocal 200-S et un préparateur d’eau chaude sanitaire de 130 l. Sa régulation Vitotronic 200 avec fonction Hybrid Pro Control sélectionne automatiquement le générateur de chaleur le plus efficient en fonction du prix des énergies et des émissions de CO2. En mode économique, la pompe à chaleur (PAC) est privilégiée, et la chaudière fioul ne prend le relais que quand la PAC ne peut plus couvrir les besoins calorifiques. En mode écologique, la PAC fonctionne plus longtemps pour limiter l’utilisation du fioul. La Vitolacaldens 222-F ne fonctionnant qu’au fioul désoufré, les émissions d’oxyde d’azote et de dioxyde de soufre sont quoi qu’il en soit minimisées.

La Vitolacaldens 222-F est également compatible Smartgrid, elle peut donc fonctionner en autoconsommation d’électricité issue d’une installation photovoltaïque pour maximiser les économies.

 

Viessmann, toujours plus de connectivité

Dans la lignée de la stratégie présentée au salon ISH 2015, Viessmann continue de développer et d’intégrer des solutions de connectivité toujours plus ergonomiques et confortables à l’usage.

Le nouveau boîtier Vitoconnect 100 est une solution très simple à mettre en œuvre pour relier un générateur de chaleur à Internet. Monté au mur, il se relie à la régulation par câble, mais se connecte en revanche directement en WiFi à la box Internet, évitant ainsi la pose de liaisons filaires. Lors de la mise en service, la connexion sécurisée du boîtier à Internet et au serveur Viessmann se fait en quelques instants en flashant un QR Code présent sur le Vitoconnect. Disponibilité : octobre 2016.

 

Pour lutilisateur, deux nouvelles applications sont disponibles gratuitement sur iOS et Android

ViCare App se distingue par une interface simplifiée et très intuitive. Les principaux indicateurs s’affichent en couleurs sur la page d’accueil : en vert si l’installation fonctionne correctement ; en jaune en cas de besoin de maintenance, et en rouge si un problème survient. Dans ce dernier cas, l’application permet à l’utilisateur de prévenir directement son installateur. L’application regroupe également toutes les fonctions utiles : démarrage et arrêt à distance de l’installation, modification de la température du logement ou lancement de programmes préenregistrés.

Vitotrol Plus App est la version plus évoluée qui s’adresse aux utilisateurs souhaitant suivre leur installation de manière plus poussée. Elle intègre toutes les fonctions de ViCare App, et permet en plus de piloter jusqu’à 4 circuits de chauffage, de visualiser les historiques de consommations ou encore d’afficher en temps réel l’état de fonctionnement de l’installation (température de départ, état de fonctionnement de la pompe du circuit de chauffage ou du brûleur…).

L’installateur n’est pas en reste, puisque Viessmann lance pour lui une nouvelle interface de gestion baptisée Vitoguide. C’est un tableau de bord, accessible par Internet ou sur tablette, qui permet le suivi en direct de toutes les installations connectées du parc de chaudières. L’installateur peut ainsi afficher instantanément toutes les données de fonctionnement des générateurs qu’ils surveillent. Ceux-ci sont en outre géolocalisés et leur état s’affiche sur une carte, pour visualiser en un clin d’œil les besoins de maintenance ou de dépannage.

 

Une nouvelle ère pour le solaire thermique

Avec le lancement de ses nouveaux capteurs solaires thermiques plans à revêtement ThermProtect, Viessmann démontre une nouvelle fois sa capacité à innover pour répondre aux problématiques du marché. Cette nouvelle couche sélective à effet thermochrome a en effet la propriété de modifier sa structure moléculaire lorsque la température à l’intérieur du capteur atteint 150 °C. Au lieu de continuer d’absorber la chaleur, le capteur se met à en émettre pour contrôler la montée en température. Ainsi tous les composants du système sont protégés, notamment le glycol qui ne se vaporise plus et ne doit donc plus être remplacé.

Le Vitosol 200-FM, combiné aux ballons solaires développés et fabriqués sur le site industriel français de Faulquemont, convient tout particulièrement au marché résidentiel individuel. Le Vitosol 100-FM est lui tout indiqué pour des usages collectifs. Ses propriétés innovantes le rendent tout particulièrement intéressant pour les établissements scolaires, où les besoins en eau chaude sont très faibles durant la période estivale.

 

De nouvelles solutions en aérothermie

Dans sa volonté de développer les solutions hybrides, Viessmann lance la Vitocal 250-S. Alors que les Vitocaldens et Vitolacaldens se prêtent idéalement à la rénovation complète d’une installation de chauffage, la nouvelle Vitocal 250-S est la solution parfaite pour venir compléter une chaudière existante et réaliser d’importantes économies. Sa régulation Vitotronic 200 avec fonction Hybrid Pro Control prend en charge le pilotage du générateur gaz ou fioul déjà présent et optimise le fonctionnement du système selon le prix des énergies et des émissions de CO2.

Viessmann propose également une nouvelle pompe à chaleur split air/eau pour le marché du neuf, la Vitocal 100-S. Avec son COP de 4,1 (A7/W35) et sa température de départ de 55 °C, elle convient tout particulièrement à des habitations dotées d’un plancher chauffant et ayant de faibles besoins en chaleur.

 

Bois : Viessmann démontre son savoir-faire

Alors que le marché est en recul et que la France possède la plus grande forêt d’Europe, Viessmann lance deux nouvelles chaudières taillées pour convaincre les utilisateurs des avantages du bois dans un système de chauffage.

La Vitoligno 150-S se destine à la maison individuelle où elle peut s’adapter à tous les besoins avec sa plage de puissance de 17 à 30 kW. Son rendement de 92 %, sa grande cuve de chargement pouvant accueillir des bûches jusqu’à 56 cm et la connectivité possible en font une solution aussi performante et confortable qu’une chaudière gaz ou fioul. Cette chaudière bois est 7 étoiles flamme verte donc éligible aux différentes aides fiscales : TVA 5,5 %, CITE 30 % et CEE.

Viessmann a également enrichi sa gamme Vitoligno 300-C de deux nouvelles versions, de 60 à 101 kW, idéales pour des bâtiments de petites communes. Cette chaudière à granulés offre un grand confort de fonctionnement, avec son stockage en silo accolé ou dans une pièce séparée et son alimentation par aspiration ou vis sans fin. Ses surfaces d’échange sont autonettoyantes pour une maintenance minimale et les cendres et résidus sont compactés de manière à n’avoir à vider le cendrier qu’une ou deux fois par an.

 

Viessmann propose une gamme complète de solutions pour la moyenne et grande puissance, jusqu’à 20 MW. Chaudières gaz et fioul à condensation et basse température, chaudières biomasse, panneaux solaires, cascades de chaudières murales et de pompes à chaleur, systèmes de cogénération… autant de solutions qui permettent de répondre à tous les besoins et à toutes les configurations.

 

Modules de cogénération Vitobloc 200 EM

Concepts énergétiques sur mesure pour les applications dans la plage de puissance moyenne des communes, de l’industrie et du commerce. Une centrale de cogénération au gaz produit simultanément de la chaleur et de l’électricité. La gamme de puissances des modules Vitobloc convient pour les immeubles d’habitation, les entreprises commerciales et industrielles. Côté chaleur, la centrale thermique est utilisée en parallèle à une chaudière. Les 2 générateurs de chaleur sont raccordés à l’installation de chauffage et la chaudière vient en complément de la fourniture thermique de base assurée par le module de cogénération. L’efficacité énergétique saisonnière en chauffage est de 131 % soit une étiquette énergétique A++.

Une certaine indépendance. Les modules de cogénération Vitobloc sont aptes à pallier les défaillances du réseau électrique. En cas de coupure électrique, le module peut fournir une partie du courant du bâtiment.

Remplir les conditions pour le raccordement au réseau des sociétés de distribution d’électricité. Les centrales compactes Vitobloc remplissent les conditions techniques drastiques imposées par les fournisseurs d’électricité pour le raccordement à leurs réseaux. Le générateur synchrone et la régulation intelligente permettent de paramétrer de manière variable le décalage de la phase réseau (cos phi) et de s’adapter en permanence aux conditions réelles du réseau.

Équipement technique important. Le module de cogénération Vitobloc peut être piloté par la demande de chaleur ou d’électricité des locaux utilisateurs. En version standard, les équipements techniques fournis sont nombreux, incluant le compteur électrique et les liaisons souples pour l’alimentation en gaz, pour l’eau de chauffage et les gaz d’échappement. Cette solution “plug and produce” économise du temps lors des travaux d’étude, de montage et de mise en service.

Impact sur le Coefficient d’Énergie Primaire (CEP). Le cadre réglementaire de la RT2012 et les nouveaux labels de performance énergétique (HPE, THPE et BEPOS) rendent la solution module de cogénération intéressante, en valorisant la production d’électricité décentralisée. Dans ce cas de figure, le CEP Max du bâtiment peut être revalorisé de 12 kWhep/m².an (exemple : initialement 50 kWhep/m².an, avec une cogénération on passe à 62 kWhep/m².an).

 

Télégestion en Moyenne et Grande Puissance

De plus en plus de bâtiments sont aujourd’hui équipés de systèmes de Gestion Technique Centralisée (GTC) pour superviser à distance les installations de chauffage dans le but d’augmenter le confort et de réduire les consommations d’énergie. Grâce à la passerelle de communication Vitogate 300, les générateurs de chaleur Viessmann peuvent désormais dialoguer avec les GTC communiquant en BACnet ou Modbus, qui correspondent à 98 % des systèmes GTC du marché.

Le Vitogate 300 est compatible avec la majorité des régulations des chaudières murales ou de moyenne et grande puissances Viessmann, des régulations de cascade et des pompes à chaleur. Il dispose d’un serveur Web intégré permettant ainsi une configuration simple et rapide à partir d’un ordinateur équipé d’un navigateur internet. Jusqu’à 1.600 points de données peuvent ainsi être récupérés pour être traités par la GTC, comme par exemple les températures de départ et de retour, les températures de fumées, le nombre de démarrage et le temps de fonctionnement des brûleurs, l’état de fonctionnement des différentes pompes, etc. Cette rapidité de mise en service et le nombre de points de données directement récupérables permettent de réduire considérablement le temps de programmation de la GTC, permettant ainsi au client final de réduire les coûts de mise en place.

Le Vitogate 300 permet également de s’affranchir du pilotage à distance de la consigne de température par signal analogique 0-10V. L’information est désormais envoyée de manière numérique jusqu’à la régulation, ce qui évite tout risque de perturbation électromagnétique. En plus de la consigne de température, la majorité des commandes à distance peuvent être envoyées depuis la GTC, comme le paramétrage des courbes de chauffes et des modes de fonctionnement, etc.

En association avec la régulation de cascade Vitotronic 300-K, il est possible de piloter depuis la GTC une cascade de 4 chaudières tout en exploitant de manière optimale l’effet de condensation et en assurant de longues durées de fonctionnement du brûleur. Toujours avec l’objectif d’améliorer le confort et de réaliser des économies d’énergie, il est également possible d’optimiser l’heure d’enclenchement et d’arrêt des chaudières.

 

De nouveaux services connectés pour linstallateur

Viessmann cherche toujours à doter les installateurs de son Réseau Proactif d’outils performants pour soutenir leur développement et conquérir de nouveaux clients. Cette année voit l’arrivée d’un nouvel outil, né de la volonté de Viessmann d’exploiter toutes les opportunités fournies par le développement du numérique : la carte de visite digitale.

La carte de visite digitale se place donc comme le pendant local du formulaire de contact présent sur le site www.viessmann.fr, ayant pour vocation la captation de projets des particuliers effectuant une recherche sur le site Viessmann.

Autre nouveauté digitale, la plate-forme marketing que Viessmann dédie aux installateurs Proactif a bénéficié d’une mise à jour de fond. Plus intuitive, elle s’enrichit de nouvelles fonctions telles que la possibilité de bâtir et de suivre sur toute l’année un plan d’action en y intégrant mailings, journées portes ouvertes ou participation à des salons.

De nombreux contenus (courriers-type, supports d’opérations commerciales, PLV…) y sont mis en ligne par Viessmann et mis à jour régulièrement au gré des besoins des installateurs et des évolutions du marché.

Enfin, le Réseau Proactif est également destinataire d’une newsletter mensuelle, Proactif-Connect, qui l’informe des dernières actualités et nouveautés et propose des articles thématiques.

 

Pour le particulier, une offre unique sur le marché

Avec InnovEnergie, Viessmann rend la qualité accessible à tous. Cette offre, proposée en partenariat avec la banque Solfea et Engie jusqu’au 31 décembre 2016, permet au client particulier de bénéficier d’un double avantage au moment de l’achat de son système de chauffage : un prêt très avantageux à taux de 0 % jusqu’à 4.000 €, et une prime en fonction du matériel choisi, 110 € pour une chaudière gaz ou fioul à haute performance énergétique, et 130 € pour une pompe à chaleur.

L’offre Viessmann InnovEnergie permet une nouvelle approche commerciale avec un prix mensualisé, comme le veut la tendance du marché.

 

Une année riche en événements pour Viessmann

En 2017, le Groupe Viessmann fêtera ses 100 ans d’existence. Un siècle riche en innovations et en succès pour une entreprise fondée par Johann Viessmann à Hof en 1917.

2017 marque également les 45 ans de présence de Viessmann en France. Là encore, une histoire débutée par l’implantation d’une agence commerciale à Metz, et qui se poursuit aujourd’hui avec 900 salariés répartis entre les sociétés de production et de commercialisation.

La fin de l’année 2016 sera également marquée par le déménagement de l’agence commerciale parisienne sur le nouveau site de Lieusaint, dans un bâtiment ultramoderne qui intégrera également un centre de formation équipé de nombreux produits en fonctionnement.

Cette nouvelle agence, qui se veut exemplaire du point de vue de l’impact environnemental, respecte les normes de la RT 2012 et est dotée d’une technologie révolutionnaire : un réservoir d’eau glacée de 250 m3 qui assure le chauffage en hiver et le rafraîchissement en été.

 

www.viessmann.fr

Juil 28 2016

Nouveaux produits bâtiments : weber.niv lex par Weber : une nouvelle formule pour un ragréage extérieur coloré et résistant

Le Blog du Bâtiment : Leader mondial des mortiers industriels, weber vient de commercialiser une nouvelle formule de son ragréage spécial extérieur weber.niv lexDécliné en 3 teintes, le nouveau weber.niv lex se caractérise par une plus grande facilité de mise en oeuvre, qu’il s’agisse d’application manuelle ou mécanique, selon les surfaces traitées. Des atouts qui séduiront à coup sûr maçons, carreleurs, entreprises de gros-œuvre, paysagistes comme bricoleurs…

Le Blog du Bâtiment Weber

weber.niv lex : un ragréage inédit sur le marché

Exclusivité weber sur le marché du ragréage, weber.niv lex se décline en 3 couleurs (gris ciment, gris béton et sable) pour la réalisation de revêtements de sol de locaux extérieurs et intérieurs à usage privatif comme les terrasses, balcons, loggias, allées, garages, annexes et locaux techniques. Teinté dans la masse, weber.niv lexprésente un moirage naturel, d’intensité variable, pour un rendu unique.

Applicable sur support chape ciment, dalle béton ou éléments en béton préfabriqués le nouveau weber.niv lex se destine à l’égalisation et à la finition de sols extérieurs.

De formulation fibrée, weber.niv lex affiche une plus grande résistance en traction/flexion (> 6 MPa), comme en compression (> 20 MPa contre 17 MPa auparavant) et réduit son retrait (-20 %).

Au-delà de ces performances, weber.niv lex saura séduire tous les applicateurs grâce à une grande facilité de mise en œuvre. Désormais applicable à la pompe à malaxage continu, il permet de réaliser de grandes surfaces, gage de gain de productivité. De plus, weber.niv lex s’avère circulable après seulement 2 à 4 heures !

Notons de plus que lorsque le sol est plat, weber.niv lex permet  la création de formes de pente (jusqu’à 2 % et 5-40 mm d’épaisseur) par ajout de sable ; lorsqu’une légère pente est présente, notamment pour éviter la stagnation de l’eau, le produit suit cette pente, ce qui assure une épaisseur uniforme sur l’ensemble de la surface d’application.

weber.niv lex peut rester nu ou être associé avec le nouveau produit de protection weber.klin extérieur. La combinaison des 2 produits est idéale pour la protection du ragréage coloré à l’eau, aux huiles et aux taches. weber.klin extérieur est invisible au séchage, il s’applique facilement au rouleau en 1 seule couche et ne forme pas de film, ce qui limite la glissance. Résistant au gel et aux UV, il est adapté aux sollicitations extérieures et à un trafic intensif.

 

weber.niv lex : fiche technique

Consommation : environ 1,8 kg/m2/mm d’épaisseur environ

Outillage : kit étalomètre weber.floorlisseuse inox, brosse,

râteau, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet, rouleau

débulleur

Rendement moyen : en partie courante

• application manuelle : 100 à 150 m2/compagnon servi/jour

• application mécanique : 200 à 300 m2/compagnon servi/jour

Caractéristiques de mise en œuvre :

• temps de repos avant étalement : 2 minutes

• durée pratique d’utilisation : de 20 à 30 minutes

• temps ouvert : 20 minutes

• délai d’attente avant circulation piétonne : 2 à 4 heures

• délai pour ponçage éventuel : 2 à 8 heures

• temps de séchage avant pose d’un revêtement :

• carrelage : 8 à 12 heures

• protecteur weber.klin extérieur  : 48 à 72 heures

• peinture de sol : 72 heures

• temps de séchage du protecteur : 1 à 4 heures

 

www.weber.fr

Juil 27 2016

Nouveaux produits bâtiments : ERLUS – La tuile en terre cuite E 58 fête ses 58 ans. Une grande résistance aux intempéries et de nouveaux coloris pour les toitures

Le Blog du Bâtiment : Incontournable référence en matière de tuiles en terre cuite, la série des tuiles panne E 58 du fabricant Erlus fête ses 58 ans. Fonctionnalité, diversité des formes et variété des coloris, la tuile E 58 s´est imposée comme un classique pour les toitures des maisons individuelles et des bâtiments collectifs ou agricoles.

Le Blog du bâtiment ERLUS

Grande résistance aux tempêtes

Les tuiles en terre cuite de la série E 58 protègent efficacement et durablement les toitures des fortes pluies, des tempêtes et des grêlons. Cette qualité constitue un atout majeur face au changement climatique et aux intempéries de plus en plus fortes et fréquentes.

 

La tuile la plus résistante du marché à la grêle

E 58 PLUS® est la seule tuile panne en Europe à avoir atteint la classe la plus élevée (niveau 5) de résistance à la grêle. Elle résiste même à la projection de grêlons d’un diamètre de 5 cm, soit la taille d’un oeuf de poule.

Avec son double emboitement de tête, sa hauteur de recouvrement de 12 cm et son double emboitement latéral large et profond, E 58 SL est la tuile la plus résistante à la pénétration des eaux pluviales. En raison de son recouvrement diagonal à l’intersection de quatre tuiles, tous les modèles de la famille E 58 atteignent une très grande résistance au vent. Ils disposent également d’encoches, dans lesquelles se clipsent les crochets tempête universels Erlus.

 

5 modèles pour tous les usages

La tuile E 58 est sortie des chaînes de production de l’usine Erlus d’Ergoldsbach (Basse-Bavière) en 1958. Depuis, l’entreprise a constamment développé et optimisé la qualité de ses produits. Erlus veille en permanence à maintenir la compatibilité avec ses modèles précédents. Les couvreurs peuvent ainsi utiliser les nouveaux modèles sur des chantiers de rénovation.

La série E 58 comporte cinq modèles : E 58, E 58 S, E 58 MAX®, E 58 SL et E 58 PLUS®. Les tuiles E 58 MAX® et E 58 SL proposent une surface de couverture supérieure d’environ 20% par rapport au E 58 d’origine ; la E 58 PLUS® presque le double. Développé comme « tuile panne », la E 58 S est idéale pour la rénovation avec un pureau variable de 20 millimètres pour l’emboitement de tête et 6 millimètres pour l’emboitement latéral. Les tuiles pour la rénovation E 58 SL et E 58 PLUS® convainquent par leur forte rentabilité avec 11,5 tuiles par mètre carré pour la E 58 SL et 7,4 pour la E 58 PLUS®.

 

De nouveaux coloris pour tous les goûts

La tuile E 58 S est disponible en une multitude de coloris : rouge naturel, rouge vieilli, brun cuivré, brun brésilien, rustique, anthracite, e’cotta, autonne, ronce de noyer, maroon et noir diamant. La E 58 S est disponible avec une variante autonettoyante dans les coloris lotus rouge et lotus noir ; la E 58 SL en titane argenté, bourgogne, gris basalte et noir mat ; la E 58 MAX® en bleu cobalt et vert royal.

 

www.erlus.com

Juil 04 2016

Nouveaux produits bâtiments : CIMENTS CALCIA – Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments ?

Le Blog du Bâtiment : i.nova info vous présente la solution du bardage minéral béton, classique ou photocatalytique, disponible sur le marché pour répondre aux problématiques de l’efficacité énergétique.

 

 

 

www.ciments-calcia.fr

Mar 19 2016

Nouveaux produits bâtiment : TESTO 869 La nouvelle caméra thermique pour tous les professionnels du bâtiment !

Le Blog du Bâtiment : Que ce soit pour la détection de fuites, la localisation de ponts thermiques ou la mise en évidence de raccords en surchauffe, la caméra thermique est un instrument fiable utilisé par tous les professionnels du bâtiment.

Le_Blog_du_batiment_TESTO

Développée en collaboration avec des spécialistes du domaine du chauffage, du bâtiment, du Facility Management et de la maintenance, la nouvelle caméra thermique testo 869 répond aux exigences de tous les professionnels. Instrument indispensable pour des contrôles rapides sur site, elle associe une haute résolution infrarouge à une grande facilité d’utilisation et affiche le meilleur rapport qualité/prix de sa catégorie (160 x 120 pixels).

 

Haute résolution infrarouge

Avec son grand écran LCD, son champ visuel large, une résolution infrarouge de 160 x 120 pixels, la caméra thermique testo 869 convainc par son haut niveau de qualité d’image et de précision pour des résultats de mesure sûrs, quelle que soit l’intervention. Son excellente sensibilité thermique (inférieure à 120 mK) permet, en outre, de visualiser les petites différences de température.

 

Une utilisation facile et intuitive

Ergonomique, compacte, intuitive, et d’utilisation sans contact, la caméra thermique testo 869 est un outil d’aide à la décision facile à utiliser, efficace sur tous les chantiers. Intelligente, elle détecte automatiquement les points chauds et froids.

 

La thermographie accessible à tous

D’un bon rapport qualité prix, la caméra thermique testo 869 est l’instrument désormais indispensable à avoir dans chaque boîte à outils de tous les professionnels !

 

Quelques données techniques

• Résolution infrarouge : 160 x 120 pixels,

• Sensibilité thermique : <120 mK à +30°C ,

• Champ de vision : 34° x 26° distance min. pour la mise au point : <0,5 m (mise au point fixe)

• Ecran : écran LCD 3,5’’ – résolution 320 x 240 pixels

• Etendue de mesure : -20 … +280°C

• Température de fonctionnement : -15 … +50°C

• Indice de protection du boîtier : IP 54

• Alimentation : Accu Lithium-Ion remplaçable sur site

• Autonomie : 4 heures

• Dimensions : 219 x 96 x 95 mm

• Poids : 550 g

• Logiciel : configurations requises : Windows XP, Windows Vista, Windows 7, 8 et 10

• Garantie : 2 ans

 

www.testo.fr

Jan 28 2016

Nouveaux produits bâtiment : 2015 : UNE ANNEE MOUVEMENTEE POUR LE SECTEUR DU BATIMENT

Le Blog du Bâtiment : En effet, l’année 2015 aura été particulièrement difficile pour le secteur du bâtiment, qui subit une baisse de l’activité (8,7 % par rapport à 2014), une diminution de l’emploi (- 4,3 % au premier trimestre 2015) et l’augmentation progressive de la défaillance d’entreprise. Cette évolution est le résultat de la variation de plusieurs facteurs sur lesquels les entreprises n’ont aucuns pouvoirs.

On constate que pour le secteur du BTP, l’année 2015 ne lui est pas favorable. Entre la baisse en début d’année des chantiers du logement neuf et la régression de la demande du côté des Travaux publics, nous espérons une amélioration de l’activité d’ici 2016.

 

La fragilité du secteur du bâtiment se répercute sur les entreprises qui n’ont d’autre choix que de prendre certaines décisions pour assurer leur avenir, soit la pérennité de leur société.

– Début juillet 2015, le suisse Holcim et le français Lafarge, deux mastodontes du ciment au niveau mondial, ont fusionné pour donner naissance à un nouveau groupe LafargeHolcim  qui est à présent nouveau numéro 1 du ciment et du beton.

La raison principale, tous deux disposent de qualités essentielles à l’un comme pour l’autre ; en fusionnant la capacité à innover à l’efficacité commercial, on obtient une combinaison gagnante et prometteuse pour l’avenir. En faisant cela, ils solidifient leur structure financière comportant un chiffre d’affaire estimé à 32 milliards d’euros et emploieront prêt de 115 000 salariés répartis sur 90 pays.

Suite à cette fusion, le groupe CRH, grand acteur du bâtiment également, a racheté en août dernier des actifs aux deux cimentier ainsi que la filiale Holcim France qui change de nom pour devenir Orsima. En faisant cette acquisition, le groupe CRH devient le troisième cimentier sur le marché français avec une part de marché de 15%. C’est l’opportunité pour la filiale de communiquer un message en lien avec ses valeurs et de réaffirmer sa présence en France.

– Début novembre 2015, Orsima change de nom et devient Eqiom, suite à une raison d’ordre juridique. Holcim France a été séparé en deux entités, dont l’une s’appelle Eqiom appartenant au groupe CRH et Holcim Haut-Rhin appartenant à LafargeHolcim.

– Quant au groupe HERIGE, en octobre dernier il a décidé de regrouper ses trois activités béton : EDYCEM BPE, EDYCEM Préfa et EDYCEM Biplan sous le nom EDYCEM. Le groupe souhaite mutualiser leurs compétences dans le but d’accroître leurs performances et d’atteindre leurs objectifs.
On peut donc constater, qu’en effet le secteur du BTP a vécu une année mouvementée sur le plan économique et que certaines entreprises on prit des mesures importantes pour assurer leur avenir. Néanmoins, certains facteurs tel que la hausse du crédit immobilier, laissent penser que l’autorisation des permis de construire permettrons de relancer l’activité en 2016.

 

www.guidebeton.com

Article sponsorisé

Articles plus anciens «

» Articles plus récents