Archives du mot-clé : béton

Juil 22 2017

Nouveaux produits bâtiment : Nouvelle technologie CHRYSO®EasyDrain, pour un béton drainant fluide et homogène à haut maintien d’ouvrabilité

Le Blog du bâtiment : Avec sa technologie CHRYSO®EasyDrain, CHRYSO propose une offre innovante pour béton drainant permettant d’éliminer les contraintes de transport et de mise en place tout en améliorant les performances. Cette solution repose sur l’utilisation combinée de deux adjuvants : le renforceur CHRYSO®EasyDrain R10 et le stabilisateur CHRYSO®EasyDrain S20.

Le blog du bâtiment Chryso

Grâce à ses bénéfices de facilité de mise en œuvre, d’ouvrabilité étendue et de durabilité, CHRYSO®EasyDrain s’adresse à un large spectre d’applications en milieu urbain : voies piétonnes, parkings, terrasses, pistes cyclables, voiries à faible trafic, abords de piscines, etc.

Une offre complète et personnalisée
CHRYSO®EasyDrain est une solution globale composée autour de deux adjuvants complémentaires :

  • Le renforceur CHRYSO®EasyDrain R10 permet de lubrifier le béton et améliore son homogénéité ce qui le rend plus facile à mettre en place. Il réduit également le risque de fissuration et de déchaussement des granulats.
  • Le stabilisateur CHRYSO®EasyDrain S20, spécialement adapté au béton drainant, étend la fenêtre d’ouvrabilité en figeant la prise pendant les étapes du transport et de mise en place du béton.

Cette offre comprend également une méthode de formulation, des outils de mise en œuvre spécifiques et des outils de mesure de la performance du béton drainant. Ce dispositif s’accompagne d’une formation Béton Drainant dispensée à la Béton Academy.

Des bénéfices à chaque étape de la vie du béton drainant
Par l’utilisation combinée des deux adjuvants, cette technologie optimise la formulation du béton drainant et lève les contraintes auxquelles sont habituellement confrontés le fournisseur, l’applicateur et le maître d’ouvrage. CHRYSO®EasyDrain permet de transporter le béton dans des camions entièrement remplis, et les toupies sont vidées plus rapidement ce qui génère plus de livraisons. Côté mise en place, le béton fluide et homogène est plus travaillable : les finitions sont plus faciles à réaliser et son aspect de surface est meilleur. Enfin, le béton obtenu est durable puisqu’il réduit les risques de fissuration et de déchaussement des granulats.

À propos du Groupe CHRYSO
Destinée aux cimentiers, industriels du BPE, préfabricants et entreprises de la construction, l’offre CHRYSO comprend des additifs pour le ciment, des adjuvants pour le béton et des Construction Systems (solutions pour étanchéité, mortiers, …). Les solutions CHRYSO® se sont illustrées sur de prestigieux chantiers grâce au réseau de 20 filiales internationales dans 70 pays (distributeurs, licenciés et agents). CHRYSO est également leader dans le domaine des bétons décoratifs à destination des artisans avec son offre Moderne Méthode et son école de formation Béton Academy. Le groupe compte plus de 1 130 collaborateurs à travers le monde.

 

www.chryso.com

Juil 07 2017

Nouveaux produits bâtiment : PROMAT – Colliers PROMASTOP®-FC3 et PROMASTOP®-FC6 : calfeutrement de tubes PVC en dalle et voile béton

Le blog du bâtiment : Dans la protection contre l’incendie, les tuyaux en plastique traversant les voiles et dalles béton peuvent être la source de propagation du feu si aucun calfeutrement n’est mis en place.

Le blog du bâtiment PROMAT

En traversée de dalle et de voile béton, selon le degré de résistance au feu requis et le diamètre de tube traversant, la large gamme de colliers PROMASTOP®-FC permet de protéger tous les tubes PVC.

Promat complète aujourd’hui sa gamme de colliers PROMASTOP®-FC3 et PROMASTOP®-FC6, qui assurent une résistance au feu allant de EI 30 à EI 120, pour des tubes PVC atteignant des diamètres jusqu’à 250 mm :

  • en dalle béton
  • en voile béton

 

Des solutions sont également disponibles jusqu’à EI 240 pour les voiles béton.

Le classement EI est aussi complété en fonction de la configuration d’essai réalisé et du domaine d’application prévu (classement U/U, U/C, …).

Répondant aux exigences les plus strictes, les manchons PROMASTOP®-FC3 et PROMASTOP®-FC6 permettent une protection des tubes dans toutes les configurations, même les plus défavorables : conduites d’évacuation d’eau pluviale (U/U), conduites d’eaux usées ventilées (U/U) ou conduites d’eaux usées non ventilées (U/C).

Les colliers PROMASTOP®-FC3 de hauteur 30 mm et les colliers PROMASTOP®-FC6 de hauteur 60 mm sont très faciles à installer. Ils se clipsent autour du tube par un simple système de languettes et se fixent au support grâce aux attaches en acier peint.

L’intérieur des colliers est composé de plusieurs couches de bandes intumescentes, qui en cas d’incendie, s’expansent à partir de températures avoisinant les 300°C, comprimant et obstruant entièrement l’orifice du tuyau. Après expansion, les couches intumescentes empêchent le passage des fumées et des flammes d’un compartiment à l’autre.

 

Les colliers PROMASTOP®-FC3 et PROMASTOP®-FC6 sont disponibles en plusieurs versions en fonction du diamètre de tube à protéger : 32 à 125 mm de diamètre extérieur pour PROMASTOP®-FC3 et de 125 à 250 mm de diamètre extérieur pour PROMASTOP®-FC6.

Avec sa gamme de manchons, Promat démontre une nouvelle fois l’étendue de son savoir-faire en matière de protection contre l’incendie au travers d’une offre diversifiée, lui permettant d’anticiper les exigences de réglementation sécurité, quel que soit le type d’ouvrage.

 

www.promat.fr

Juin 24 2017

Nouveaux produits bâtiments : Le bloc porteur en béton de miscanthus par Ciment Clacia, un matériau biosourcé dédié à la Construction Durable

Le blog du bâtiment : Particulièrement impliqués dans des démarches volontaires en faveur de l’éco-construction, Ciments Calcia, acteur majeur de l’industrie cimentière, et Alkern, l’un des tout premiers fabricants en France et en Belgique de produits préfabriqués en béton, ont uni leurs expertises et ressources R&D pour développer un système constructif innovant, alliant performances thermique, acoustique et environnementale : le bloc porteur en béton de miscanthus.

Une solution biosourcée exclusive portée par Biomis G3, association œuvrant depuis 4 ans à réunir partenaires institutionnels, agricoles et industriels autour du miscanthus et de la structuration d’une filière régionale complète. Si cette filière naissante a déjà pris racine en Île-de-France, c’est aujourd’hui dans le Grand Est qu’elle entend étendre ses ramifications : de la production du miscanthus jusqu’à sa transformation locale en produits industriels biosourcés à forte valeur ajoutée.

C’est ainsi que le 31 mai 2017, à l’occasion du salon de la bioéconomie Siñal Exhibition à Châlons-en-Champagne, Biomis G3 a pu mettre en exergue la diversité et la complémentarité des acteurs de la Filière Miscanthus, ses implications territoriales et agricoles, ainsi que les pistes de réflexion. Avec, en point d’orgue, la présentation du bloc porteur conçu par Ciments Calcia et Alkern, associée à une première mise en œuvre programmée à l’horizon 2018 avec le lancement d’un programme de 46 logements à Chanteloup-en-Brie (77).

Le blog du bâtiment Ciments Calcia

 

Des enjeux territoriaux et agricoles…

Plante pérenne originaire d’Asie dont la production s’échelonne sur une durée de 15 à 20 ans sans ressemer ni engrais, le miscanthus se révèle particulièrement productif (10 tonnes par hectare) et résistant. Avec un fort potentiel de biomasse, cette graminée stérile à rhizomes non traçants peut être utilisée, après transformation, comme bioénergie ou biomatériau pour des applications industrielles. Le fait que sa culture s’adapte idéalement aux terres polluées, dégradées ou délaissées, s’avère un atout phare. Elle n’entre pas ainsi en concurrence avec l’agriculture alimentaire ; la production de miscanthus s’inscrit au contraire en complément de ressources et débouchés économiques pour les agriculteurs (sa récolte intervenant par ailleurs en mars-avril, en décalé avec toutes les autres cultures).

Avec près de 450 ha plantés dans la région châlonnaise, les coopératives du Territoire se sont résolument engagées tout comme bon nombre d’industriels en vue de structurer une filière régionale complète et boucler le cercle vertueux de la bioéconomie locale : élaborer, ensemble, des produits biosourcés performants à base de miscanthus et les positionner sur les marchés, avec des applications en plasturgie automobile, aéronautique, cosmétique, énergie et construction…

En effet, le renforcement de cette filière suppose, sur le long terme, de nombreuses dynamiques de développement entre les différents acteurs et des engagements forts. Agriculteurs et coopératives agricoles sont appelés à garantir des volumes constants et la sécurité des approvisionnements en miscanthus. De même, les pouvoirs publics et les élus locaux doivent pouvoir apporter leur soutien, en matière foncière par exemple, tandis que les industriels-utilisateurs s’engagent à développer des applications innovantes et variées nourrissant une bio-économie locale dynamique.

Jean-Marc Dupré, Membre du Bureau d’Axéréal, Administrateur FRCA

(Fédération régionale des Coopératives d’Île-de-France)

L’agriculture : socle amont de la Filière Miscanthus

« La culture du miscanthus peut devenir intéressante pour les agriculteurs, car cette plante consomme très peu d’intrants, reste au moins 10 ans en place, et permet une agriculture sous forte contrainte environnementale.

Elle sera possible si tous les acteurs des filières naissantes de production de matériaux agro-sourcés s’entendent pour construire une chaîne de valeur permettant une rentabilité partagée, au bénéfice d’une économie locale nouvelle. »

Jérôme Mat, Vice-président de Châlons-en-Champagne Agglo

délégué au développement économique

Territoire d’expérimentation de la Filière Miscanthus

« Nous avons décidé de positionner notre territoire comme site pilote pour le lancement d’une Filière Miscanthus complète. Cette structuration très locale met en réseau agriculteurs, industriels et institutionnels et cible des bioproduits industriels à forte valeur ajoutée. Cette opération prend sa place au sein de la “smart agriculture”, une des filières de croissance de l’Agglomération châlonnaise. »

La Filière Miscanthus Île-de-France : précurseur et moteur de nouvelles initiatives comme celle de la Région Grand Est

La Filière Miscanthus Île-de-France est parvenue à réunir des agglomérations (Grand Paris Seine et Oise, Marne et Gondoire), des départements (Seine-et-Marne, Yvelines), le secteur R&D à travers un premier projet de recherche BFF (Inra, Mines ParisTech, laboratoires de recherche…), des industriels (Ciments Calcia, Alkern, PSA, Faurecia, Addiplast) et des coopératives agricoles d’Île-de-France (Axéréal, Sévépi, Valfrance…), le tout orchestré par l’association Biomis G3.

L’objectif s’avère de produire et transformer localement la plante de miscanthus à diverses fins industrielles au sein de la vallée Seine-Paris-Normandie, offrant ainsi aux marchés franciliens des solutions compétitives et innovantes, sources de développement local. Convaincue de l’intérêt de favoriser la bio-économie à l’échelle d’un territoire, la Région Île-de-France apporte un soutien fort au développement de cette Filière Miscanthus.

« L’animation d’ensemble liant industriels et agriculteurs est une des clés de réussite du lancement de cette nouvelle filière miscanthus, gage d’engagement mutuel et de pérennité économique. La conduite des opérations “du champ à la porte de l’usine” est largement entamée sur des Territoires-pilotes très attractifs. Ouvrir dès maintenant de nouvelles voies de transformation industrielle du miscanthus, rassemblant différents secteurs d’activité : tel est le défi à venir de Biomis G3, confie Bernard Courtin, Délégué général de l’association. Avec pour enjeux : renforcer l’impact économique de la filière ! »

 

… aux applications industrielles avec lexemple du bloc porteur en béton de miscanthus conçu par Ciments Calcia et Alkern

Cherchant à renforcer toujours davantage leur engagement environnemental, Ciments Calcia et Alkern font de l’éco-construction la clé de voûte de leur département R&D pour élaborer les solutions constructives de demain. C’est donc parfaitement naturellement que les deux industriels se sont tournés vers les matériaux biosourcés, et notamment le miscanthus, pour mettre au point un bloc de construction constitué à 60 % en moyenne de broyats de miscanthus en substitution des granulats naturels.

Ce bloc porteur annonce une résistance caractéristique de 3 MPa, une avancée majeure par rapport à d’autres solutions constructives biosourcées nécessitant le coulage d’un noyau béton pour assurer la reprise de charge.

Il offre une résistance thermique de R=0.7 m2.K/W (contre 0.2 pour les blocs traditionnels) attestant d’une capacité isolante, totalement en phase avec les réglementations en vigueur et à venir (RT 2012 et future RBR 2020).

Le bloc porteur en béton de miscanthus satisfait également aux exigences de confort acoustique avec une atténuation des bruits de 54 dB mur nu enduit une face.

Les performances de résistance au feu de ce produit se révèlent également excellentes avec une tenue au feu affichée de 4 heures.

Il permet d’économiser une ressource naturelle non renouvelable, le granulat, en la substituant par une ressource naturelle renouvelable, le miscanthus. À terme, sa fabrication locale et son transport sur de courtes distances favoriseront encore la réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments.

Notons que le bloc en béton de miscanthus présente l’avantage d’une mise en œuvre simple et traditionnelle qui respecte les méthodes de travail des artisans maçons.

Enfin, le béton de miscanthus prévoit d’intégrer une gamme complète allant du bloc standard au bloc poteau, en passant par la planelle isolée et des éléments de chaînage horizontal.

De nombreux essais de caractérisation du bloc en béton de miscanthus ont été validés (comme la résistance sur murets) ou sont toujours en cours (comme le fluage(1)), avec deux grandes étapes à la clé :

– le dépôt de la demande d’ATEx(2) auprès du CSTB à l’automne pour une obtention prévue fin 2017 ;

– le démarrage du chantier de Chanteloup-en-Brie (77) en février 2018, qui sera le chantier porteur de l’ATEx.

Ce projet pilote (avec pour Aménageur Épamarne et pour Maître d’ouvrage le Groupe 3F) prévoit la construction de 46 logements sociaux avec mise en œuvre des blocs porteurs en béton de miscanthus sur 1700 m2 de façade, représentant 50 tonnes de miscanthus. D’autres chantiers seront prochainement à suivre en Régions Île-de-France et Grand Est.

(1)Déformation lente et retardée dun corps soumis à une contrainte constante, provoquée par la durée dapplication de cette contrainte.

(2)Créée à linitiative du CSTB et des acteurs de la construction – et notamment avec les contrôleurs techniques -, lATEx est une procédure rapide dévaluation technique formulée par un groupe dexperts sur tout produit, procédé ou équipement innovant ne faisant pas encore lobjet dun Avis Technique et dont la mise au point nécessite une utilisation expérimentale sur un ou plusieurs chantiers.

 

www.ciments-calcia.fr

Mai 29 2017

Nouveaux produits bâtiment : TECHNISEAL – Protecteur hydrofuge WR6 SMARTCARE – Un effet perlant qui protège durablement l’aspect des surfaces poreuses en brique, béton ou pierre

Le Blog du bâtiment : Les terrasses, les allées, les plages de piscine, les murets, les façades… sont soumis quotidiennement aux salissures, aux effets des éléments naturels (eau, gel…), à la pollution atmosphérique, à l’invasion de mousses et d’algues… N’étant pas imperméables à l’eau, ces surfaces perdent rapidement leur beauté et leur aspect d’origine. Pour limiter ces phénomènes, dès la pose de ces aménagements, il est indispensable de les protéger avec un traitement hydrofuge efficace.

Le blog du bâtiment TECHNISEAL
Fidèle à son esprit d’innovation au service des aménagements extérieurs, la société canadienne Techniseal propose un protecteur au fort pouvoir hydrofuge pour les surfaces poreuses verticales ET horizontales piétonnes : le protecteur WR6. Innovante et particulièrement efficace, cette solution invisible et non filmogène protège durablement les aménagements extérieurs en brique, béton ou pierre. Son effet perlant limite l’encrassement des supports et facilite leur nettoyage tout en laissant respirer le matériau. De plus, son application est très simple puisqu’il est prêt à l’emploi et qu’une seule couche est nécessaire pour assurer un produit durable pendant 5 ans.

 

Une protection efficace qui repousse l’eau et prévient l’effritement
Véritable bouclier hydrofuge, le protecteur WR6 Techniseal est une solution microporeuse de dernière technologie composée de Siloxanes. Non filmogène, ses agents actifs pénètrent en profondeur et réagissent chimiquement avec le matériau pour former une barrière invisible et durable, sans rendre les surfaces glissantes. Cette protection freine la pénétration des contaminants ainsi que les taches noires causées par la pollution atmosphérique et facilite ainsi l’entretien des façades et des surfaces piétonnes.

Prêt à l’emploi, le protecteur WR6 est très facile à appliquer. De plus, une seule couche suffit pour assurer un effet durable du produit.

 

Une solution durable pour les surfaces verticales  ET horizontales piétonnes
Respectueux de l’environnement, le nouveau protecteur WR6 Techniseal est à base d’eau et ne dégage pas d’odeur incommodante. Il peut être utilisé en traitement préventif sur tous les matériaux minéraux poreux tels que les pierres, les briques, les terres cuites, les bétons, les dallages reconstitués…

Polyvalent aussi bien pour les surfaces verticales qu’horizontales piétonnes, il peut s’appliquer sur :

– Surfaces verticales : murs, joints, fondations, façades, cheminées, bordures, murets, piliers…

– Surfaces horizontales piétonnes : plages de piscines, terrasses, patios, allées…

De plus, le protecteur WR6 préserve l’aspect naturel des surfaces minérales grâce à son fini mat transparent qui ne modifie pas l’aspect d’origine du matériau.

Rendement : 3,78 L = 14 m2
Le rendement variera selon la porosité de la surface. Les surfaces
horizontales très poreuses nécessiteront davantage de produit.

 

www.techniseal.com

Jan 20 2017

Nouveaux produits bâtiment : GCP Applied Technologies lance Pieri® Prelor® Metal et Pieri® Prelor® HDL

Le Blog du bâtiment : Afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des architectes et maitres d’œuvres, GCP Applied Technologies renforce sa gamme de revêtements pour façades béton avec Pieri® Prelor® Metal et Pieri® Prelor® HDL. Ces nouvelles solutions seront commercialisées dès janvier 2017.

Le blog du bâtiment GCP

Pieri® Prelor® HDL : l’égalisateur minéral mat pour béton de parement

Pieri® Prelor® HDL a pour objectif de valoriser la peau des bétons neufs et anciens en recréant une peau de béton d’une minéralité naturelle. Présent sur le marché depuis plus de vingt ans en gris et en blanc, le Pieri® Prelor® HDL se décline désormais en onze teintes.

Ces nouvelles versions colorées font leur apparition afin de répondre à une volonté de design de la part des entreprises et des prescripteurs. Référence incontournable des architectes, Pieri® Prelor® HDL est connu et reconnu pour sa robustesse, son esthétisme et sa durabilité.

Le revêtement mince composé de ciment et résine polymères offre une adhérence exceptionnelle au béton pour un effet seconde peau d’une minéralité naturelle. Son aspect peut varier en fonction du taux de dilution et la couleur choisie, allant du revêtement opacifiant minéral mat, à la lasure minérale mate. Il est compatible avec la plupart des systèmes de protection de GCP Applied Technologies et peut s’appliquer aisément sur différents supports minéraux tels que bétons préfabriqués ou coulés en place, enduits hydrauliques, enduits de ragréages, mortiers, blocs, placo plâtre etc.

En plus de ses fonctions d’égalisateur et de protecteur, Pieri Prelor HDL met en couleur l’ouvrage pour l’accompagner à vie.

 

Pieri® Prelor® Metal : la lasure dorée ou argentée pour béton de parement

Dans les années 80, avec Pieri® Prelor® Vario, l’entreprise s’était positionnée comme pionnière du concept de lasure béton. Aujourd’hui, avec Pieri® Prelor® Métal, GCP Applied Technologies complète sa gamme pour offrir aux bétons de parement un aspect métallisé.

Le Pieri® Prelor® Metal est anti-graffiti, facile à appliquer et rentable dans le temps.

Bicouche, il est composé de :

  • Pieri® Prelor® Metal Fixateur, primaire permettant de réguler la porosité du support,
  • Pieri® Prelor® Metal Finition apportant les performances de protection du béton avec une finition qui fait ressortir la couleur, la brillance, le veinage et les nuances du béton. Pieri® Prelor® Metal est disponible en versions Or et Argent. D’autres variantes métallisées seront disponibles prochainement (Cuivre et Bronze).

La lasure s’applique sur des bétons bruts de décoffrage, préfabriqués ou coulés en place, et enduits hydrauliques, façades bétons, soubassement, garde-corps et acrotères, vêtures, bardages béton, décoration intérieure.

Unique sur son marché, design et attractif, Pieri® Prelor® Metal est idéal pour faire ressortir un élément du bâtiment, apporter une touche personnelle de l’architecte ou accentuer la réverbération de la couleur.

 

www.gcpat.com

Jan 18 2017

Nouveaux produits bâtiment : CEMBOX : un concept innovant pour un béton respectueux de l’environnement

Le blog du bâtiment : Chaque année, des millions de mètres cube de béton sont créés et utilisés pour fonder et bâtir une multiplicité de dispositifs de constructions et de bâtiments. Mais si le béton est à la base de notre civilisation, il lui reste un inconvénient majeur : son déploiement n’est pas écologique…

Le blog du bâtiment CEMBOX

Les professionnels du secteur ont toutes les peines à traiter les retours bétons après chantiers, ainsi que les eaux de lavage des machines. Or, la France et le monde sont engagés dans une démarche de développement durable et chacun aspire aujourd’hui à des démarches visant à limiter l’impact environnemental de l’homme, y compris dans le secteur du bâtiment et de la construction.

Dans ce contexte, Daniel LEBREQUIER, bétonnier de métier, a eu l’idée de créer il y a 9 ans un concept, CEMBOX, fabriquer de l’éco-béton, c’est à dire un béton respectueux de l’environnement.

Cembox annonce ainsi deux nouveaux produits pour traiter les rebuts de l’industrie du béton :

  • Un conteneur démoulant/benne de recyclage béton pour recycler les surplus de béton et en faire des éco-granulats ;
  • Un silo décanteur pour traiter les eaux de lavage des machines, dont les effluents permettent eux aussi de réutiliser l’eau pour nettoyer les machines, et de refabriquer du béton.

 

 

Cembox révolutionne le secteur du béton avec des solutions de recyclage respectueuses de l’environnement

Jusqu’à présent, le béton n’a pas vraiment bonne presse car, malgré ses avantages indéniables dans le secteur de la construction et du bâtiment, il a un défaut majeur : il est très peu recyclé.

Les professionnels du secteur sont alors confrontés à un véritable casse-tête : comment continuer à bâtir en protégeant l’environnement ? comment respecter les nouvelles normes ? comment, en pratique, gérer les retours bétons après les chantiers ou les eaux de lavage des machines ?

Bonne nouvelle : avec le tout nouveau concept Cembox, il existe une solution sécurisée, performante et économique pour créer de l’éco-béton. Celle-ci repose sur 3 piliers :

  1. Le container démoulant pour traiter les rebuts de béton et éviter le déversement de béton délavé dans les bacs de décantation.
  2. Le moule pour valoriser les rebuts de béton frais en fabricant des blocs de 1,5 tonnes empilables et transportables à l’aide d’un élévateur standard.
  3. Le silo décanteur pour traiter les eaux de lavage et supprimer tous les rejets dans le milieu naturel.

Cembox conçoit, certifie et met ainsi en exploitation un ensemble de solutions de recyclage des rebuts de béton ainsi que les eaux de lavage.

Avec à la clé des résultats époustouflants : le système Cembox élimine l’ensemble des rejets dans le milieu naturel et permet de les valoriser en fabricant de l’éco-béton et des éco-granulats.

 

Focus sur 2 innovations inédites : le containeur démoulant et le silo-décanteur

Le container démoulant : pour traiter les rebuts de béton frais

 

Le container démoulant est une benne de recyclage des rejets de béton frais. Il existe une gamme de containers pour une totale adaptation à tous les types de châssis (camion 6×4, camion 8×4, semi-remorque 44 tonnes).

Les rebuts de béton frais sont déversés dans un container démoulant posé au sol où le béton va faire sa prise. Après durcissement du béton, un camion équipé d’un bras de levage standard transporte le container et décharge le bloc sur le site de concassage.

Sa forme demi-ronde ainsi que le système de décollement breveté garantit la vidange parfaite du bloc de béton.

Cette matière première est concassée pour obtenir un granulat recyclé réutilisé dans la fabrication d’éco-béton ou en matériau de terrassement.

Le silo-décanteur : stocker et clarifier les eaux de lavage

 

Le silo-décanteur est un réservoir de sédimentation qui réceptionne les eaux de lavage et permet leur épuration avant la fin de prise des grains de ciment résiduels.

Il faut savoir que la production d’eau décantée ne coïncide pas forcément avec le besoin d’eau pour les fabrications à venir et nécessite un stockage tampon.

La technique Cembox consiste à profiter de ce moment pour clarifier cette eau légèrement chargée. L’eau est stockée dans un silo ou les éléments lourds vont avoir le temps de se déposer pour former un bouchon en pied de cône du silo. Ce bouchon de sédiments est évacué automatiquement sur le plateau de lavage où il fait prise.

L’eau ainsi traitée a perdu sa pigmentation et ne contient plus de matière en suspension. Afin de stabiliser le PH, l’eau clarifiée est diluée avec de l’eau claire avant sa réutilisation dans la fabrication du béton.

Cette eau clarifiée est parfaitement conforme à la fabrication de l’ensemble des bétons ce qui limite d’autant les prélèvements dans le milieu naturel. Quant aux sédiments réutilisables, ils sont récupérés et stockés.

 

www.cembox.com

Articles plus anciens «