Archives du mot-clé : Leborgne

Oct 23 2017

Nouveaux produits bâtiment : Massette Bordure Leborgne nanovib® – Une nouveauté qui réduit les TMS dans le BTP

Le bog du bâtiment : Dédiée à la pose des bordures de trottoir, la nouvelle Massette Bordure 3 kg Leborgne nanovib® apporte aux professionnels du BTP la solution pour prévenir les risques TMS et la pénibilité sur les chantiers. Avec cet outil unique sur le marché qui vient enrichir la gamme de 23 outils Leborgne nanovib®, les vibrations sont quasiment supprimées lors de la frappe.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de maladies professionnelles dans le bâtiment et les travaux publics. En pleine expansion, ils affectent les salariés du BTP. Ces pathologies provoquent des douleurs et peuvent entraîner des incapacités permanentes, voire un handicap. Comme d’autres secteurs professionnels, le BTP compte de nombreux facteurs de risque susceptibles de favoriser l’apparition des TMS. Environnement professionnel, gestes et postures, utilisation d’outils manuels et/ou vibrants… les facteurs d’apparition des TMS ne manquent pas.

Le blog du bâtiment Leborgne

L’amélioration des outils manuels utilisés quotidiennement sur les chantiers fait partie du panel de solutions pour réduire la pénibilité et les risques d’accidents. Dans cet esprit, Leborgne® a sollicité les conseils d’experts de la prévention afin de concevoir sa gamme d’outils à main nanovib®, plébiscitée par les professionnels du bâtiment.

Grâce à sa connaissance du monde de la construction, Leborgne® a su développer des outils adaptés, en privilégiant une approche métier. C’est ainsi que, suite à un accident survenu sur un chantier et à la demande d’Eurovia, filiale du Groupe Vinci et l’un des principaux acteurs mondiaux de la construction d’infrastructures de transport et des aménagements urbains, le fabricant savoyard a conçu la Massette Bordure nanovib®. Équipé d’un embout en caoutchouc antivibration et d’un manche ergonomique nanovib® de 31 cm, cet outil, unique sur le marché, permet non seulement de prévenir les risques d’accidents, mais aussi de lutter contre les maladies professionnelles, notamment les TMS.

Réduction des vibrations
• L’embout jaune en caoutchouc de la Massette Bordure Leborgne nanovib® supprime la quasi-totalité des vibrations, tout en évitant d’abîmer ou de marquer les bordures.
• En absorbant les vibrations, le manche nanovib® de l’outil réduit les risques de TMS. Clairement positionné sur le créneau de l’ergonomie, ce manche deux positions permet une prise en main proche du fer pour les coups précis, et en bout de manche pour les coups puissants. Son extrémité évasée empêche que l’outil s’échappe des mains.

Prévention des risques d’accident
• Afin de renforcer la sécurité, le manche tri-matière nanovib® en fibres de verre haute résistance de la Massette Bordure Leborgne® a été conçu pour que la tête de l’outil y reste solidement amarrée.
• L’emmanchement douille rase permet de supprimer la dépassée du manche prévenant ainsi des risques de rupture en cas de faux coups.

Prévention du bruit
• L’embout jaune en caoutchouc de la Massette Bordure Leborgne® nanovib permet de supprimer les nuisances sonores.


Massette Bordure Leborgne nanovib®

Référence : 127339
Longueur : 31 cm
Poids total : 3,2 kg
Prix de vente : 46 à 49 euros HT

Embout de rechange

Référence : 896200

www.leborgne.fr

Déc 17 2016

Nouveaux produits bâtiment : Nouveau décoffreur longue portée Leborgne nanovib – Un projet né sur le terrain

Le Blog Du Bâtiment : Au fil des années, Leborgne® a démontré ses capacités d’adaptation aux nouveaux modes de construction en produisant des outils innovants pour les professionnels du secteur. Dans ce contexte, le nouveau décoffreur longue portée Leborgne nanovib® facilite la tâche des compagnons sur les chantiers, diminue la pénibilité et renforce la sécurité.

Le blog du bâtiment Leborgne

 

Pour couler une dalle entre deux étages lors de la rénovation ou de la construction d’un bâtiment neuf, on réalise un coffrage avec des panneaux étanchéifiés, disposés sur une structure soutenue par des étais. Après avoir coulé le béton et une fois la prise terminée, il faut démonter la structure sous la dalle. C’est là qu’intervient le nouveau décoffreur Leborgne nanovib®, dont le long manche permet de travailler directement au sol, sans avoir recours à une PIR (Plate-forme Individuelle Roulante). Avec la surface de frappe, on desserre d’abord les écrous des étais sous les panneaux afin de retirer la structure porteuse. Ensuite, les plaques de coffrage fixées au plafond sont décollées avec la panne de l’outil. La finesse du décoffreur Leborgne nanovib® lui permet de se glisser entre le plafond et la plaque de coffrage, son galbe de faire levier afin de la décoller et sa longueur de se tenir éloigné de la zone de chute, limitant ainsi les risques d’accident.

Avant la mise sur le marché du décoffreur Leborgne nanovib®, les testeurs lui ont rapidement trouvé d’autres fonctions : la compacité de la largeur de la panne aide à dégager les joints de dilatation et la longueur du manche facilite l’accessibilité pour extraire les cônes d’attentes grâce à la surface de frappe.

La stratégie de développement de Leborgne® est axée sur la prévention de la pénibilité, la protection des salariés utilisant ses outils et sur le couple fonctionnalité-durabilité des produits. Cela se traduit par une analyse ergonomique des situations de travail des compagnons et la conception de gammes d’outils résistants, fonctionnels et réduisant les risques de maladies professionnelles et d’accidents du travail. Chaque nouvel outil est le fruit d’une étroite collaboration entre le Bureau d’Études Leborgne® et les professionnels du bâtiment : artisans, compagnons et responsables sécurité. L’équipe R&D va sur les chantiers de construction collecter de l’information dans le but de trouver de nouveaux concepts à partir des besoins des travailleurs. L’étude de terrain est un excellent moyen de voir l’évolution des techniques de construction, en vue d’apporter des solutions à des nouvelles problématiques.

Le projet décoffreur découle donc des observations de Leborgne® sur la phase de décoffrage des dalles sur un chantier nécessitant un marteau, une PIR, un pied de biche et un porte-plaque pour faire descendre la plaque. L’idée est venue d’un compagnon qui n’avait pas de plate-forme à proximité et qui s’était confectionné un outil avec un tube d’échafaudage, plié et écrasé pour travailler au sol. Le concept était là, et Leborgne® l’a retravaillé pour améliorer son efficacité, lui apporter d’autres fonctionnalités et le rendre industrialisable.

Plusieurs prototypes ont été réalisés afin de trouver le bon compromis entre l’angulation de la panne et la surface de frappe. Les tests terrain ont aussi permis de trouver d’autres applications à ce produit. L’intégration du design au sein de la R&D, dès la genèse du projet, garantit une meilleure continuité, depuis le pré-projet jusqu’à la production. En effet, les discussions avec le service forge de Leborgne®sur la grande complexité de cette pièce ont été nombreuses. L’identité de l’outil, en tant que produit Leborgne®, devait être évidente : lignes tendues pour les parties travaillantes, lignes plus souples pour les autres parties et des zones identifiables pour chaque usage. Le produit issu de l’expertise Leborgne® peut ainsi intervenir à chaque étape, du démontage de la structure, avec le desserrage des écrous par la surface de frappe, au décollage des plaques.

 

L’innovation, un axe prioritaire pour améliorer les conditions de travail

La production de l’outillage à main Leborgne® est étroitement liée à sa politique d’innovation. Le nouveau décoffreur longue portée nanovib® diminue la pénibilité et limite le risque de chute de l’opérateur. La forme de la panne permet de travailler sans être sous la plaque à décoffrer. La longueur du manche offre une bonne position de travail, car les bras ne dépassent pas la coiffe du rotateur de l’épaule en utilisation et l’angle ouvert de cette panne évite de trop avoir à lever la tête, réduisant ainsi la contrainte sur la nuque. La réaction des testeurs au sein de grandes majors du BTP laisse prévoir une généralisation de cet outil sur les chantiers de construction. Sur un plan technique, la principale difficulté réside dans la finesse du produit, sa qualité étant fonction de son poids et de sa résistance.

La tête du décoffreur est composée de 2 parties :
• La pièce principale, forgée sur le site Leborgne®, dont les épaisseurs ont été optimisées dans le but de l’alléger tout en conservant une grande résistance notamment grâce au profil en T de la panne ;
• Le manche en aluminium haute résistance avec un profil renforcé et une section ovale pour une bonne prise en main. Le résultat de ces optimisations donne un produit léger, maniable et résistant.

 

Diminuer les risques, abaisser les coûts

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), première cause des Maladies Professionnelles (MP) en France, sont en constante progression depuis 10 ans (+ 18 % par an) et le BTP est le secteur le plus touché par le phénomène.

Les MP ont pour conséquences une hausse des coûts directs (cotisations versées par les entreprises à l’Assurance Maladie) et indirects (arrêts de travail impactant le chiffre d’affaires), ainsi qu’un coût social (usure des salariés, difficultés de recrutement, image détériorée…), pour les grandes entreprises du BTP comme pour les artisans.

Réduire le nombre de MP sur les chantiers est donc devenu un enjeu économique. Le Compte personnel de prévention de la pénibilité, mis en place le 1er janvier 2015 par les pouvoirs publics dans le cadre de la réforme des retraites, est un message fort envoyé vers les entreprises du bâtiment. Celles-ci sont en effet dans l’obligation de prendre des mesures pour diminuer la pénibilité pour les travailleurs exposés à des facteurs de risque (postures pénibles, manutentions manuelles de charges, vibrations mécaniques, bruit…) au-delà des seuils réglementaires.

Par conséquent, les entreprises doivent rechercher des solutions plus efficaces, dont les outils Leborgne nanovib® font partie, afin de ne pas dépasser ces seuils. Pour soutenir les entreprises souhaitant s’équiper de matériels visant à réduire la pénibilité, tel que le décoffreur nanovib®, les pouvoirs publics ont débloqué des aides financières afin de motiver les entreprises à investir dans la prévention.

 

Décoffreur Leborgne nanovib®

En adéquation avec les nouveaux modes de construction, le décoffreur longue portée Leborgne nanovib® diminue la pénibilité au travail puisqu’il permet, notamment, de travailler directement au sol (sans plate-forme), et dans une posture confortable (dos droit) pour démonter les panneaux de coffrage. L’opération étant plus aisée et rapide qu’avec un outil traditionnel, il en résulte un gain de productivité.

Un seul outil pour deux fonctions :
– La surface de frappe permet de desserrer les écrous sous les panneaux de coffrage et de retirer la structure porteuse.
– La finesse de la panne lui permet de se glisser entre le plafond et la plaque de coffrage, et son galbe fait levier afin de décoller celle-ci sans se placer dessous, ce qui limite les risques.

Prévention des risques de mauvaises postures
– Doté d’un manche de 1,85 m de long, le nouveau décoffreur longue portée Leborgne nanovib® permet de travailler au sol jusqu’à 3,35 m de haut sans avoir à tenir le manche de l’outil au-dessus de la coiffe du rotateur (principale cause de TMS de l’épaule).
– Contrairement à la méthode traditionnelle (utilisation d’une pince à décoffrer ou d’un marteau directement sous la dalle), le décoffreur longue portée Leborgne® n’impose pas à l’opérateur des positions de travail dos vouté pour décoller les plaques de coffrage.

Prévention des risques d’accidents
– Le long manche du décoffreur Leborgne nanovib® permet une intervention directe au sol sans avoir recours à une plate-forme individuelle roulante. Il prévient ainsi tout risque de chute de l’opérateur.
– La panne désaxée par rapport au manche permet à l’utilisateur de ne pas être sous la plaque à décoffrer lorsqu’elle va tomber.

Plusieurs facteurs valorisent ce produit : un design ergonomique, des lignes souples pour les zones de raccordements et des lignes tendues pour les parties travaillantes, avec des zones visibles pour chaque usage.

Longueur du manche : 1,85 m
Poids : 2,3 kg

 

www.leborgne.fr

Sep 07 2016

Nouveaux produits bâtiments : Leborgne® Batipro® : Une gamme conçue par des professionnels pour des professionnels

Le Blog du bâtiment : Les métiers du bâtiment exigent des outils de plus en plus performants, parfaitement adaptés aux travaux à effectuer et garantissant la sécurité de leurs utilisateurs. Dans ce cadre, le Bureau d’Etudes Leborgne®travaille, notamment, sur les outils les plus utilisés par les professionnels. Conçus en étroite collaboration avec de grandes entreprises du bâtiment, ces produits innovants et plusieurs fois récompensés par la profession sont regroupés sous l’appellation Batipro®. Référence sur le marché, cette gamme unique répond à un cahier des charges très rigoureux qui permet d’améliorer les conditions de travail et de gagner en sécurité, en ergonomie et en efficacité sur les chantiers.

Le Blog du bâtiment Leborgne

 

Au plus près des exigences des utilisateurs, la gamme Leborgne® Batipro® comprend à ce jour 14 outils répartis ainsi : 

– Maçonnerie : Marteau de coffreur, Massette, Masse, Hachette, Broches, Ciseaux
– Gros œuvre / BTP : Grattoir, Fil à plomb magnétique
– Terrassement : Pioche, Pelle, Râteau, Racle VRD
– Accessoires : Pochettes à clous, Ceinture confort

Quels que soient les utilisateurs des outils Leborgne®, tous accordent durablement leur confiance à la marque. Une confiance fondée sur la démarche spécifique de Leborgne® qui s’appuie sur un partenariat étroit avec de grandes entreprises du bâtiment et des artisans locaux afin de développer des outils qui contribuent à diminuer certains facteurs de risque (accidents, postures pénibles…).

Marteau de coffreur Batipro® – Une sécurité renforcée

Destiné aux travaux de maçonnerie, de charpente et de coffrage, le marteau de coffreur Batipro® apporte de réelles réponses à des besoins concrets. Référence sur le marché en termes de sécurité, de fonctionnalité et d’ergonomie, il conjugue tous les avantages pour un travail efficace et parfaitement sûr : manche ergonomique novamax®, pare-faux-coups en acier, griffes et angles de la surface de frappe arrondis, aimant porte-clou…

Prévention des accidents
• Développé en collaboration avec les responsables Sécurité de grandes entreprises du bâtiment, le marteau de coffreur Batipro® dispose de griffes et d’angles arrondis pour réduire au maximum les risques de coupures. La surface de frappe arrondie permet également de moins marquer le bois.
• Son manche tri-matière novamax® haute résistance avec pare-faux-coups en acier améliore la sécurité de l’utilisateur, en prévenant les risques de blessures pouvant être causées par la projection de la tête de l‘outil en cas de rupture du manche.
• L’emmanchement douille rase ne s’altère pas avec le temps et protège l’extrémité du manche. Rien ne dépasse de la douille, ce qui évite une gêne dans certaines utilisations et élimine une cause de fragilité des manches en cas de faux-coups.

 

Manche tri-matière novamax® haute résistance
• Leborgne® a apporté un soin extrême au développement et à la fabrication du manche tri-matière novamax® qui équipe le marteau de coffreur Batipro®. Clairement positionné sur le créneau de l’ergonomie, ce manche dispose d’une section plus large qui lui assure une parfaite prise en main pour un confort d’utilisation inégalé.
• De qualité professionnelle, la conception du manche novamax® offre également à l’utilisateur 2 positions de travail :
– Une prise en main proche du fer pour les coups précis,
– Une prise en main en bout de manche pour les coups puissants.
• La poignée en élastomère anti-glissement du manche évite que l’outil n’échappe des mains de l’utilisateur, même lorsque celles-ci sont mouillées, et son extrémité évasée diminue les risques de laisser échapper le marteau.

Côté fonctionnalité
• La tête du marteau de coffreur Batipro® est équipée d’un aimant porte-clou qui permet de pointer d’une main sans avoir à tenir le clou.
• Leborgne® a également équipé le marteau de coffreur Batipro® de surfaces de frappe latérales conçues pour faciliter le travail dans les espaces réduits.

Massette Batipro®

Adaptée à tous les travaux de maçonnerie, la massette Batipro® dispose d’un manche tri-matière novamax® haute résistance qui prévient des risques de blessures pouvant être causées par la projection de la tête de l’outil sur l’opérateur ou son entourage, en cas de rupture du manche. Pour encore plus de sécurité, son emmanchement douille rase protège l’extrémité du manche contre les risques de rupture en cas de faux-coups.

Côté ergonomie, le manche tri-matière novamax® de la massette Batipro® assure une prise en main proche du fer pour les coups précis et une prise en main en bout de manche pour les coups puissants. L’extrémité du manche évasée diminue quant à elle les risques de laisser échapper l’outil.

Innovation Leborgne®, la massette Batipro® offre 3 surfaces pour 3 fonctions :
• Une surface bombée pour frapper sur les broches, les ciseaux, les ailettes de coffrage,
• Deux arêtes vives trempées pour racler les balèvres des mûrs décoffrés et les banches de coffrage,
• De vrais angles vifs pour tailler la pierre, le parpaing…
Masse Batipro®

Aux côtés des professionnels du bâtiment depuis de nombreuses années et soucieux de développer des solutions qui répondent aux plus hautes exigences en termes de prévention, de santé et de performance, Leborgne® a développé la masse Batipro®, conçue pour frapper et démolir en toute sécurité.

• Les angles de la surface de frappe de la masse Batipro® ont été arrondis pour retarder le refoulement de matière et diminuer les risques d’éclats métalliques.
• Le manche tri-matière novamax® en fibres de verre haute résistance de l’outil prévient des risques de rupture du manche en cas de faux-coups.
• Le pare-faux-coups en caoutchouc protège le manche et diminue les vibrations.
• L’emmanchement douille rase renforce et sécurise
l’extrémité du manche contre les risques de rupture en cas de faux-coups.

À noter : les faces latérales plates de la masse Batipro® diminuent les risques d’éclater les piquets en bois lorsqu’on les plante.

Hachette Batipro®

Conçue pour les charpentiers, les maçons, les plâtriers, les coffreurs… la hachette Batipro®permet de travailler en toute sécurité. Multifonction, l’outil est capable de couper des matériaux directement en utilisant le taillant, ou de planter des clous à l’aide de la surface de frappe. Cette dernière, plus large que celles des hachettes à têtes standards du marché, offre un confort d’utilisation accru.
• Le manche tri-matière novamax® haute résistance avec pare-faux-coups en acier de la hachette Batipro® prévient des risques de blessures pouvant être causées par la projection de la tête de l’outil sur l’opérateur ou son entourage, en cas de rupture du manche.
• Son emmanchement douille rase protège l’extrémité du manche contre les risques de rupture en cas de faux-coups.

Côté confort d’utilisation, la hachette Batipro® dispose d’un aimant porte-clou, pour pointer d’une main sans tenir le clou, et d’un taillant avec arrache-clou, pour retirer les pointes.
Grattoir Batipro® 

Le grattoir Batipro® nettoie efficacement les banches et contreplaqués de coffrage et racle les dalles de béton. Son manche de 130 cm (plus long que les manches traditionnels du marché) permet d’augmenter l’allonge de l’opérateur et de racler des banches de 280 cm (sans avoir recours à un échafaudage). Ainsi, le grattoir Batipro® améliore la position de travail et ménage le dos lorsque l’utilisateur racle des dalles de béton.

• Particulièrement résistant, le grattoir Batipro® dispose d’une lame en acier trempé extra-dur et d’une douille renforcée par 2 arbalétriers.
• La lame pliée de l’outil offre 2 angles de travail : on peut ainsi choisir l’orientation optimale pour racler efficacement les laitances fraîches ou séchées. Les angles de la lame sont arrondis pour éviter de rayer les surfaces à racler.


Fil à plomb magnétique Batipro®

Le fil à plomb magnétique Batipro® met à l’aplomb (support vertical) différents matériaux : banches de coffrage métalliques ou en bois, parpaings, murs pour maison ossature bois… Son support magnétique, en aimantant le fil à plomb sur une banche de coffrage métallique, libère les mains de l’utilisateur. Grâce à sa monture percée, il est également possible de le maintenir au mur à l’aide d’une vis préalablement fixée au support (sur des coffrages en bois, des briques, des parpaings…).

• Le système d’enroulage du fil et le verrouillage du plomb dans la monture facilitent l’utilisation et le rangement du fil à plomb magnétique Batipro®.
• D’une grande longueur (8 m), le fil en nylon résiste à l’eau.
• La raclette polymère permet de nettoyer la banche (résidus de béton, huile de coffrage…) avant d’aimanter le fil à plomb.
• Le poids de 500 g (contre 300 g pour les autres fils à plomb magnétiques du marché) offre une meilleure stabilité au vent.

 

www.leborgne.fr

Mar 05 2016

Nouveaux produits bâtiment : Nouveau burineur manuel II Leborgne nanovib®

Le Blog du Bâtiment : Un outil développé en partenariat avec de grandes entreprises du BTP pour prévenir les risques liés à la manutention manuelle de charges

Blog-Bâtiment-leborgne

30 % plus léger qu’une barre à mine traditionnelle tout acier, le nouveau burineur manuel II Leborgne nanovib® permet de décaper/nettoyer une dalle béton, d’ajuster une prédalle, de nettoyer les coulures de béton entre le mur et la dalle béton après le banchage, de percer un regard, de fendre des bordures… Particulièrement adapté aux travaux demandant puissance et précision, il est très pratique pour les travaux occasionnels, notamment lorsqu’il n’y a pas d’électricité sur le chantier.

Unique sur le marché, le burineur manuel II Leborgne nanovib® fonctionne en faisant coulisser une barre d’acier dans un tube venant frapper un coin. Il n’est pas nécessaire de lever la totalité de l’outil, contrairement à l’usage d’une barre à mine traditionnelle (6 kg), puisque seule la masse tombante (4,2 kg) du burineur manuel II Leborgne nanovib® a besoin d’être soulevée.

Avantages produit : Le taillant du burineur repose dès le départ sur la surface à frapper, il n’y a donc aucun risque de manquer sa cible. La pastille polymère entre le tube et le taillant permet de diminuer le bruit lors de l’impact. La poignée élastomère avec butée anti-échappement empêche de se coincer les doigts et réduit les vibrations.

 

www.leborgne.com

Août 04 2015

Nouveaux produits Bâtiment : Prévention de la pénibilité dans le BTP – Leborgne® lance le premier grattoir télescopique

Le blog du Bâtiment : La pénibilité au travail, sujet fondamental de la réforme des retraites, est au cœur des préoccupations entrepreneuriales. La création du compte de prévention de la pénibilité représente à cet égard une avancée sociale essentielle pour les salariés exposés à un ou plusieurs facteurs de pénibilité. Pour les entreprises, et conformément à la loi du 20 janvier 2014, quatre facteurs de pénibilité sont à prendre en considération depuis le 1er janvier 2015 ; les six autres devront s’appliquer à compter du 1er juillet 2016.

S’il est un secteur où la pénibilité du travail ne fait plus débat, c’est bien le BTP. Port de charges lourdes, gestes répétitifs, postures pénibles, vibrations mécaniques, bruits… les professionnels du bâtiment connaissent des contraintes plus importantes que ceux des autres secteurs. Dans le BTP, les Troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent la première cause de reconnaissance de maladie professionnelle en France (près de neuf maladies avec arrêt de travail sur dix). La prévention des facteurs de risques de pénibilité est donc un enjeu majeur de santé publique et de performance globale pour les entreprises du bâtiment.

L’amélioration des outils manuels utilisés quotidiennement sur les chantiers fait partie du panel de solutions pour réduire la pénibilité et les risques d’accidents. C’est pourquoi la prévention, à travers l’allègement des outils, l’optimisation de l’ergonomie, l’amélioration des positions de travail, l’absorption des vibrations ou encore la réduction des nuisances sonores, est un axe de recherche prioritaire et l’un des piliers du développement produits de Leborgne®. Cette démarche s’est notamment traduite par une étroite collaboration avec des utilisateurs professionnels sur le terrain dans le but d’identifier et de développer des outils contribuant à l’amélioration des conditions de travail. Dès 2011, Leborgne® a ainsi lancé le marteau de coffreur Leborgne nanovib®, le premier outil sur lequel le Bureau d’Études a travaillé la réduction des vibrations. Leborgne® a très vite été persuadé de l’intérêt de développer une gamme complète prenant en compte les problématiques liées, notamment, aux TMS. Cette gamme de 17 outils innovants s’enrichit cette année d’un nouveau grattoir télescopique.

 

Nouveau grattoir télescopique Leborgne nanovib®

Un produit unique sur le marché, conçu pour réduire les facteurs de risques liés aux postures pénibles

Unique sur le marché, le nouveau grattoir télescopique Leborgne nanovib® a été développé pour diminuer les facteurs de pénibilité lies aux postures pénibles. Son manche télescopique, trois fois plus long qu’un grattoir traditionnel, permet en effet de gratter les résidus de béton sur les murs et les banches jusqu’à 5 m de haut sans avoir à tenir le manche au-dessus de la coiffe des rotateurs. Principale cause de TMS de l’épaule, la pathologie de la coiffe des rotateurs se traduit par des douleurs, une perte d’amplitude et de force chez les compagnons touchés par cette affection.

Conçu pour les constructions en béton banché, le grattoir télescopique Leborgne nanovib® permet de nettoyer les résidus de béton sur les doubles banches de coffrages métalliques et les murs jusqu’à 5 m de haut. Son manche télescopique (2 m à 3,50 m) permet au compagnon de travailler les pieds au sol en toute sécurité, évitant ainsi d’avoir à monter un échafaudage pour être à niveau. Très simple d’utilisation, la poignée automatique, avec système de blocage/déblocage sans goupille, assure un réglage rapide de la longueur du manche par crans (tous les 40 cm).

La lame pliée du grattoir télescopique Leborgne nanovib® offre 2 angles de travail qui permettent de choisir l’orientation optimale pour racler efficacement les laitances fraiches ou séchées. Les angles de la lame sont arrondis pour éviter de rayer les surfaces à racler.

La lame en acier trempé extra dur du grattoir télescopique Leborgne nanovib® assure une haute résistance indispensable pour racler et nettoyer les banches et les murs. Pour une plus grande robustesse, la douille de l’outil est renforcée par 2 arbalétriers, et le tube en aluminium trempé de 2 mm d’épaisseur assure à la fois légèreté et résistance.

Grattoir télescopique Leborgne nanovib®
Manche télescopique : 2 m à 3,50 m
Poids : 3,4 kg
Prix de vente : 79 euros HT
Points de vente : Négoces, Fournitures Industrielles, Quincailleries du bâtiment, Loueurs
Tête de rechange disponible
Date de mise sur le marché : Septembre 2015

Mai 22 2015

Actualité Bâtiment : Prévenir le risque électrique dans le BTP

Le blog du bâtiment : Leborgne® mise sur la prévention de la pénibilité et des accidents du travail

 

Avec des réseaux électriques omniprésents, les métiers du bâtiment et des travaux publics exposent les professionnels à des risques, quel que soit le corps d’état auquel ils appartiennent. Même si le nombre d’accidents liés à l’électricité est sensiblement en baisse en France, des centaines de cas graves sont recensés chaque année. Le risque de mortalité dans ce domaine est en effet largement supérieur à celui des accidents de travail (AT) tous secteurs confondus. En 2010, le nombre d’AT d’origine électrique enregistré par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) était de 713, soit 0,11 % du nombre total des AT. Si ce pourcentage est faible, il n’en est pas de même pour la gravité : 0,7 % des accidents dus à l’électricité sont mortels contre 0,08 % pour l’ensemble des risques. Il en est de même pour les AT avec incapacité permanente : 10,5 % des accidents dus à l’électricité sont graves contre 6 % pour l’ensemble des risques.

 

Une barre à mine isolée jusqu’à 1000 V

Les outils, utilisés quotidiennement par les professionnels du bâtiment, peuvent contribuer à la diminution de certains facteurs de risques, tels que les accidents dus à l’électricité, et ainsi participer à l’amélioration des conditions de travail sur les chantiers. C’est pourquoi Leborgne® se concentre depuis plusieurs années sur les questions de prévention de la pénibilité et des accidents du travail. Grâce à sa connaissance du monde de la construction, Leborgne® a su développer des outils adaptés, en privilégiant une approche métier. C’est ainsi que, suite à un accident survenu sur le chantier d’une major du BTP ayant conduit à l’électrocution heureusement non-mortelle d’un de leurs compagnons, le responsable QSE de la société a contacté le service R&D de Leborgne® afin qu’il développe une barre à mine isolée.

 

Conçue pour faire levier, déplacer des charges, déchausser des pierres, creuser des tranchées… dans des sols pouvant contenir des câbles électriques sous tension, la barre à mine isolée Leborgne nanovib® permet de supprimer tout risque d’électrocution jusqu’à 1000 V en courant alternatif et 1500 V en courant continu (conforme à la norme BS8020).

Légère, facile à utiliser, résistante, ergonomique, la conception unique de la barre à mine isolée Leborgne nanovib® facilite les travaux sur les chantiers.

– L’autre avantage de la barre à mine isolée Leborgne nanovib®, c’est son poids. Celui-ci est en effet inférieur de 20 % à celui d’une barre à mine traditionnelle tout acier et permet ainsi de faciliter sa manutention.

– La résistance de la barre à mine isolée Leborgne nanovib® est assurée par un corps 100 % fibres de verre garantissant des capacités de levage jusqu’à 1,5 tonne, et des parties travaillantes en acier forgé (un côté pointe pour creuser et un côté flamme pour faire levier).

– Côté ergonomie, la partie centrale de la barre à mine isolée Leborgne nanovib® en fibres de verre de section oblongue procure une prise en main confortable. Les butées plastiques, situées à la base des parties travaillantes, permettent quant à elles d’éviter à la main de l’utilisateur d’entrer en contact avec la pointe et la flamme en acier de l’outil.

Capacité de levage : 1,5 tonne maximum (pour soulever 3 tonnes, utiliser 2 barres à mine isolées Leborgne nanovib®)

Poids : 4,5 kg

Longueur : 150 cm

Prix de vente magasin préconisé : 145 euros HT

Points de vente : Négoces, Fournitures Industrielles, Quincailleries du bâtiment, Loueurs

 

http://www.leborgne.fr/fr/

 

Articles plus anciens «